De mon petit bidon

Mon bidon pousse. Oh non, y a personne dedans. C’est le gras qui déborde. Parfois je le caresse et j’ai la nostalgie de l’habitant. Pourtant j’ai pas aimé la colocation mais allez savoir pourquoi, je mélancolise. Ça doit être une sorte de syndrome de Stockholm. Les témoignages sur le ressenti des premiers mouvements fœtaux font état de bulles de champagne ou de bruissements d’ailes de papillons. Moi je ressentais ça comme des battements de cœur. Parfois j’avais des fasciculations dans le genou et c’était comme si je sentais mon bébé dans mon genou. Alors aujourd’hui quand ça palpite, pour un muscle qui se contracte ou un repas qui se digère, je fantasme qu’il y a un gigoteur qui s’agite.

Quand Putois a eut fini de squatter mon utérus, ce sont mes seins que je lui ai donnés. C’était plutôt une bonne idée d’ailleurs car il a totalement vidé tout ce que la grossesse avait rempli. En une semaine, j’avais retrouvé mon poids d’avant. Quelques jours de plus ont fait disparaitre mes bourrelets les plus tenaces. J’avais toujours entendu que la cellulite et la culotte de cheval étaient des réserves pour nourrir les enfants en cas de disette. N’étant pas menacée de famine, ça me faisait une belle jambe potelée.C’était sans compter sur l’allaitement (et les menus gastronomiques de la maternité?). Moi qui avait fait attention pendant la grossesse (tout ça à cause d’une prise de poids importante en un seul mois alors que sur l’ensemble j’étais dans les clous), je pouvais enfin me jeter sur le chocolat sans aucune culpabilité. J’avais imaginé devoir sacrifier mon corps à la venue d’un enfant. Me retrouver grosse, flasque, zébrée et incontinente. Finalement je ne m’en sortais pas si mal. Je me trouvais même plutôt bien dans mon corps.

Mais maintenant que l’allaitement se termine et que mon corps redevient mien, ça n’est plus si facile. Déjà mon bébé me manque et j’ai besoin de le serrer contre moi souvent. Tu vois, je te ponds un article sur mon rapport au corps postpartum et c’est du corps de mon bébé que je te parle. On défusionne sur le plan physique au fur et à mesure que se construit notre lien psychique. Je me remplume aussi et mes copains bourrelets et gros bidon reviennent me voir. Mes cheveux tombent comme la pluie en Bretagne. Je croyais y avoir échappée, ça n’était qu’une question de temps. Mes seins se vident, perdent de leur fermeté et confirment la théorie de Newton. Et puis l’autre jour, je suis rentrée en boitant parce que depuis ma grossesse ma hanche me fait drôlement mal.

Calin&RisettePetitBidon

Crédit photo : http://www.liliweb.fr/

Publicités

16 réflexions sur “De mon petit bidon

  1. Ah toi aussi tu as pris tes kilos de grossesse APRES ta grossesse … Je suis rentrée de la maternité avec 1,5 kilos… et aujourd’hui j’en ai 4 de plus qu’avant. Pas facile de se faire à ce nouveau corps. On va s’y faire 🙂 et pour les cheveux et la hanche, il ne faut pas se laisser aller, tout ça se remet !

    J'aime

  2. Oh on dirait moi ces derniers jours…ces petits gargouillis qui me font penser a avant, cette graisse douillete qui me fait paraitre enceinte, les seins qui font la course a qui arrivera le premier a mon nombril et pour finir la perruque que jai presque finie grace aux cheveux tombés… que du bonheur!

    J'aime

  3. En ce moment ma petite vie intestinale me rappelle les petits coups pendant ma grossesse et je me surprends à en être nostalgique. Je n’ai pas encore arrêté l allaitement donc le reste ne fait que se profiler doucement… la gravité tout ça tout ça. Pfu puisque c’est comme ça je n arrêterai jamais d’allaiter, jamais! na! 🙂

    J'aime

    • C’est parfaitement logique!
      Il ne faut arrêter l’allaitement que quand tes gargouillis t’ont rendu suffisamment nostalgique pour avoir envie d’un nouvel enfant. je parle d’arrêter au cas où l’allaitement bloquerait ton retour de couche, si ce n’est pas le cas tu peux même continuer et garder des seins ronds et une dépense calorique supplémentaire.
      Tu tiens le bon bout!

      J'aime

  4. Je compatis, je suis dans le même cas que toi! J’avais bien perdu après la grossesse mais depuis quelques semaines j’ai retrouvé ma gourmandise et je me laisse aller, j’ai repris quelques kilos, je suis dégoutée…
    Et puis, j’ai même fait un test de grossesse tellement j’avais de gargouillis et j’étais ballonnée… il s’avère que j’ai mangé trop de flageolets hahaha !
    Pour les cheveux ça a été une catastrophe, et c’est très moche après quand tu as des mèches de repousse que tu n’arrives pas à coiffer.
    Et pour les douleurs, j’ai toujours mal au bassin 1 an après, alors peut-être qu’une visite chez le kiné ou l’ostéo serait bénéfique ?
    Enfin pour les seins, au début ils avaient tendance à pendre, mais ensuite ils se sont raffermis et ont retrouvé leur fierté, non mais !!!

    J'aime

    • Ton commentaire est à la fois désespérant et rassurant XD
      Je suis vraiment contente de constater que je ne suis pas la seule à me croire enceinte. Je me sens moins quiche.
      Pour les cheveux tu sais quoi, j’ai des petits cheveux qui repoussent devant et ils sont … blancs!

      J'aime

  5. Quand j’ai des petites crampes abdominales j’ai l’impression que je suis enceinte.
    J’ai toujours 8kg de ma grossesse heureusement que je n’étais pas grosse à la base mdr.
    Ma poitrine était toute petite avant ma grossesse et après grossesse elle reste minuscule (ça c’est top pour moi)
    Tu vois tu n’es pas seule ^^ nous sommes toutes bizarres. En tout cas ton article fait vraiment plaisir

    J'aime

    • Ouais ça fait toujours plaisir de voir qu’on est pas seule.
      Après tout on ne pouvait quand même pas imaginer que la grossesse ne changerait rien. Dans notre corps et dans notre tête. Après tout on a partagé notre corps avec quelqu’un d’autre, c’est quand même complémentent fou comme expérience!

      J'aime

  6. Pingback: Ce petit manque | Rose comme trois pommes

  7. Pingback: Du désir d’être mère : vouloir un enfant plus que tout | Câlin & Risette

  8. Pingback: De l’hypothétique petit deuxième | Câlin & Risette

  9. Pingback: Mon bébé, ce tube digestif hurlant | Câlin & Risette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s