De l’autre femme

Quand je le retrouve le soir et que je l’embrasse, je sens sur sa peau l’odeur de l’autre femme. Mon cœur se serre un peu en attendant que le bain la fasse disparaître. Je sais bien que tout est de ma faute. C’est moi qui l’ai poussé dans ses bras. Parce que je n’étais pas présente. Parce que j’ai fait des choix pour moi. Pour lui aussi, mais pour plus tard. Parfois je pense qu’elle le câline, qu’elle le console et qu’elle le fait rire pendant que je passe mon si précieux temps à sourire à des gens tellement moins important que lui.

Malgré tout, j’ai pris la bonne décision … je crois. Il est tellement plus raisonnable d’aller travailler, tellement plus adulte. J’ai choisi avec soin cette autre femme qui le nourrit, le fait dormir et le fait grandir. Elle a tout ce qu’il faut tout en ayant moins que moi. Elle sait rester la deuxième tout en étant la première dans son emploi du temps. Bien sûr que je souhaite que mon Petit Putois soit le plus heureux possible. Je veux qu’il l’aime et qu’elle l’aime. J’en crèverai qu’elle n’aime pas cet être si précieux mais j’en crève de jalousie qu’ils s’aiment.

Parfois je demande à Papa Breizh s’il ne la trouve pas bizarre. S’il n’a pas l’impression qu’il y a comme une gène entre nous. Il me répond que c’est sûrement parce que je suis la mère. Avec lui point de malaise. Des histoires de bonnes femmes en somme.

Parfois je lui en veux à cette autre. Parce qu’elle lui a fait goûter des courgettes pendant la diversification. Toutes les premières fois de mon bébé m’appartiennent! D’ailleurs nous avons bien expliqué au Putois qu’il devait réserver ses premiers pas pour le foyer familial. J’ai autorisé la Nounou à le pousser par terre si elle sentait qu’il était sur le point de le faire. Parfois nous différons sur certains points d’éducation, mais toujours des détails. Ce que j’ai plus de mal à digérer est la réflexion qu’elle a pu avoir quand la question du travail à  temps plein se posait pour moi. Elle m’a dit qu’elle pouvait garder Putois tous les jours, que j’étais libre de mes choix et que je pouvais y aller si c’était important pour ma carrière. Mais elle m’a aussi confié qu’elle n’aurait jamais pu travailler quand ses enfants étaient petits et qu’elle avait décidé de rester à la maison. Ça n’était pas un jugement de sa part. C’est un jugement de moi sur moi. C’est la culpabilité de la mère qui travaille pendant qu’une autre élève son enfant.

Mais je m’en fiche parce que demain c’est le weekend et j’aurai mon bébé pour moi toute seule (et un peu pour son papa aussi).

Calin&RisetteAutreFemme

Advertisements

18 réflexions sur “De l’autre femme

  1. Je retrouve bien dans ton article toutes les questions que j’ai pu me poser vis-à-vis de ma nounou. En fait, bon, surtout ce qui me faisait peur avant. Maintenant je m’y suis habituée, un peu, je crois… Mais je me retrouve, à essayer d’effacer l’odeur de l’autre au plus vite. A froncer des sourcils quand on me suggère un plein temps pour qu’elle puisse la garder plus. Et à interdire formellement qu’elle fasse ses « premiers… » chez la nounou (jusqu’ici, on a été plutôt chanceux avec ça) 😉

    J'aime

    • Oui je m’habitue aussi je crois. Et puis je pense que la nounou s’en occupe très bien et qu’il fait là bas des choses qu’on ne ferait pas ici (ne serait-ce qu’être en contact avec d’autres enfants, ce qui a priori lui fait très plaisir).
      Mais bon, y a des jours un peu plus que que d’autres, des journées au boulot un peu plus longues où on se demande ce qu’on fait là.
      Mais il nous réserve aussi certaines premières fois.

      J'aime

  2. Pour l’instant, ça va, mais finalement, il n’a été que 6 mois à plein temps chez la nounou (et à un moment où j’avais besoin de souffler), donc il passe quand même plus de temps avec moi ^^.
    Puis, il était déjà « grand », 5 mois, c’est moi qui avait commencé la diversification alimentaire (même si c’est la nounou qui lui a proposer en premier le choux de bruxel et les endives … c’est presque de la torture …) et la plupart des premières fois ont eu lieu à la maison. 😉

    Mais, j’ai un fils « ingrat », il adore partir de la maison : il ne pleure chez la nounou que si c’est moi qui le dépose et qu’il me voit partir, si elle passe le prendre (le plus fréquent, elle le récupère après avoir déposé ses enfants à l’école), pas de soucis, un grand sourire et au revoir maman de la main …

    J'aime

    • Mais moi aussi je suis contente de parfois le déposer. Tiens vendredi il était chez la nounou pendant que j’étais en congé (Papa Breizh est d’ailleurs jaloux que je puisse faire ça XD). Enfin bon, le petit n’aurais pas aimé aller chez le véto, prendre le bus pour aller en Allemagne chercher des couches, passer à la poste …
      Il aime aussi sa nounou, à peine arriver il se débat pour aller par terre et partir jouer. Mon fils n’aime être dans les bras que quand il est malade. Mais bon il a déjà eu une nounou remplaçante et a pleuré au moment de le laisser, et là c’est autrement plus difficile.

      J'aime

  3. Oh il est un peu triste cet article… J´avais très peur d´etre en concurrence avec la nounou alors je voulais absolument une creche. Et puis finalement maintenant je me dis que la collectivité c´est pas si génial avec tous ces microbes et mon bébé si sensible. Elle n´empeche pas les petits désaccords avec les éducatrices en plus !

    J'aime

    • Oui moi aussi j’avais peur de cette concurrence, à juste titre d’ailleurs. Mais au final, comme ma nounou est dans une crèche familiale, l’aspect microbes est quand même super présent. Régulièrement il nous refile un rhume et toute la famille y passe 😄
      Mais j’étais quand même un peu plus tranquille qu’il soit chez une nounou principalement quand il était petit, j’avais l’impression que la prise en charge était plus personnalisée. Après je ne l’aurai pas été avec toutes les nounous. J’ai beau être un peu jalouse de la mienne, je lui fais confiance et je ne m’inquiète pas au boulot (et ça ça aide).

      J'aime

  4. J’ai eu un peu peur au début de ton billet mais très vite j’ai compris… j’ai compris à quel point ça peut être dur pour toi qu’une autre élève petit putois mais ne t’en fait pas il sais très bien qui est sa maman qui l’aime de tout son coeur au point de ne penser qu’à lui en travaillant… bien sur je ne peux pas me mettre a ta place car je suis maman au foyer je ne connais pas cette situation mais c’est un peu pour toutes ces raisons que j’ai moi même décider de rester mère au foyer pour pouvoir rester a chaque instant avec mes enfants… ne t’inquiète pas tu ne loupe pas le plus important petit putois c’est ton enfant pas le sien c’est toi qu’il est heureux de retrouver après ta journée de travail et c’est avec toi qu’il restera encore longtemps alors qu’elle n’est que de passage dans sa vie de tout petit courage ma belle 😘

    J'aime

  5. Tu as fait le bon choix! C’est celui qui te convient le mieux, c’est donc le bon choix. Aaaah cette culpabilité maternelle…je me demande si certaines y échappent (forcément y en a…malheureusement). L’important ce n’est pas la quantité mais la qualité! Tu le vois moins mais quand vous êtes ensemble tu profites plus de lui, me trompe-je? Pas le temps de culpabiliser, profites, profites.

    J'aime

  6. Pas facile de confier son enfant à quelqu’un d’autre. Moi aussi j’avais cette gène au début, et je ne supportais l’odeur qu’avait mon bébé quand j’allais le chercher. Je lui donnais le bain directement en rentrant je me souviens ! Et puis avec le temps les choses s’arrangent. Cela fait 2ans maintenant qu’elle y va et je ne regrette pas mon choix. Ma puce est heureuse, équilibrée et elle aime sa maman plus que tout ^^

    J'aime

  7. Pingback: Des grosses crises et des petits drames ordinaires : le regard des gens | Câlin & Risette

  8. Pingback: Nounou est partie | Câlin & Risette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s