Du confetti dans son petit lit

Le matin tout est organisé au cordeau, millimétré, chronométré. Quand le mouvement ralentit, je gueule un peu pour remettre un coup d’accélérateur. Il faudrait que je trouve un autre moyen, promis, dès que j’ai le temps, j’y réfléchis. Ce matin là, je soulève Petit Putois fraîchement habillé et les fesses toute propres et là, j’aperçois un petit confetti sur sa table à langer. Bon tu vois, je t’ai un peu menti dans le titre. C’est pour la rime tu comprends. Parfois je brode un peu pour enjoliver l’histoire. D’ailleurs y en avait un sur le canapé aussi de confetti mais bon, de celui là je n’ai rien trouvé à dire. Donc je vois ce minuscule rond de papier bleu sur la serviette blanche et une drôle d’idée me traverse la tête. Je m’imagine que Petit Putois est sorti faire la fête en douce et que le lendemain, je retrouve cette preuve de sa virée nocturne. Je me dis que ça arrivera peut-être plus vite que prévu. Un clignement de paupières et me voilà face à un adolescent. D’ailleurs il a un bouton sur le menton, preuve en est. Je nostalgise et me dis que quand même, il grandit si vite. C’est pas comme si c’était la première fois que je me lamentais sur le temps qui passe. A ma décharge, on fait toutes ça. Et puis quand on ne le fait pas, c’est pour flipper qu’ils ne grandissent peut-être pas assez vite.

Ce petit confetti est un témoin de sa vie sans moi. Sa vie des jours ouvrables entre sept et dix-sept heure. Sa vie chez la Nounou. Tout avait débuté la veille. En allant le chercher, je croise un super héros d’un mètre douze avec une comaman (néologisme tout frais que je viens de pondre pour désigner une mère avec laquelle je partage la nounou, mais vu que je dois expliciter le sens du terme dans une longue parenthèse, je pense que ce mot est voué à disparaitre dès la fin de cet article, tué dans l’œuf). Je me rappelle vaguement que mardi gras approche, rapport aux beignets à la boulangerie. Elle m’explique qu’ils ont fêté carnaval à l’école. Je dis que quand même  c’est drôle d’organiser ça un jeudi. Elle ne relève pas. En fait je suis trop vieille, ou mes enfants trop jeunes, pour réaliser que la semaine suivante correspond aux vacances. Ce petit garçon était le plus grand des enfants que Nounou gardait quand Putois est arrivé. Maintenant il est trop grand et c’est sa petite sœur qui a prit sa place. Sa petite sœur que je me rappelle pendue au sein de sa mère, et qui galope derrière Putois aujourd’hui. La plus grande chez Nounou avait presque deux ans quand on est arrivée, elle doit approcher des trois aujourd’hui. Elle aussi se retrouve avec une petite sœur. Je me souviens encore avoir dit à Papa Breizh que la maman avait l’air enceinte, on n’était pas vraiment d’accord. Tu ne suis rien? C’est normal, moi même j’y arrive à peine, tout va si vite …ah ben voilà que je recommence.

Nounou m’explique qu’ils ont célébré Carnaval à la crèche. L’éducatrice a mis des feuilles pleines de colle par terre et ils ont tous eu droit de jeter des confettis. Mieux vaut ne pas faire ça chez soi. Là tu te dis que c’est quand même chouette d’aller en crèche. D’ailleurs Papa Breizh me l’a bien dit l’autre matin, alors que je me préparais à lui entamer la complainte de la mère indigne qui travaille : cet enfant est beaucoup mieux chez la nounou qu’il ne le serait avec moi. Ben oui, chez nous c’est courses le samedi et coma télévisuel le dimanche . Ouh la mauvaise mère! Alors que le Putois, il était à la médiathèque écouter des contes mercredi, il a fait des œuvres d’art de cotillons jeudi et de l’éveil musical vendredi. Mon fils a un agenda de ministre.

C’est tellement chouette les confettis. Ce sont de petits bouts de souvenirs de moments festifs. C’est un peu comme le sable dans les valises quand on rentre de vacances. Mais cette fête là, je n’y étais pas. C’est un bout de lui qui ne m’appartient pas. Et je souris en me disant qu’il s’amuse bien, même sans moi, et qu’il a quand même l’air sacrément heureux!

Calin&RisetteConfetti

Publicités

6 réflexions sur “Du confetti dans son petit lit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s