De l’ingratitude

Calin&RisetteIngratitude

Mon fils, chair de ma chair, pour qui je sacrifie mes siestes sur le canapé et mes virées shopping;

Cet enfant pour qui je me suis privée neuf mois de saucisson et quinze mois d’alcool;

Ce morceau de moi à qui je dois la platitude de mes fesses et le rapprochement immuable entre mes tétons et mon nombril;

Ce bébé que j’ai porté en mon être et pour lequel on m’a découpé le ventre pour lui permettre de sortir lui qui n’a daigné bouger de sa position royale en appui sur son séant;

Celui-là même court désormais après le chat dans toute la maison en l’appelant « maman » !

 

Publicités

6 réflexions sur “De l’ingratitude

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s