Ma reprise

Je me suis levée bien avant tout le monde. Bien avant mon réveil même. J’ai bu un café bien trop chaud. Pas de biberon à donner, de Petit Yop à ouvrir, de couche à changer,…. Il n’a pas eu le temps de refroidir. Je me suis maquillée. Cela faisait longtemps. Je n’étais pas sûre d’en mettre assez ou trop. Mes paupières étaient lourdes de mascara et de fatigue. Se rappeler de ne pas se frotter les yeux. La veille, j’avais hésité sur ma tenue. Météo capricieuse. Je ne me souviens plus trop comment s’habiller en société. L’uniforme de la mère qui court partout, je gère. J’ai finalement opté pour un pantalon en regrettant mes joggings à la ceinture élastique.
J’ai embrassé deux de mes hommes,deux sur trois,tout ensuqués.Le tout petit,je l’aurai bien embarqué.mais c’était l’heure du biberon alors je les ai laissés et je suis partie.
Dans le tramway,j’ai serré mon sac à main bien fort contre moi. Je n’avais pas peur des pickpockets,les voleurs ne sont pas si matinaux,c’est juste que j’avais les bras vides. Malgré tout l’amour que je porte à ma besace,mon cœur était serré.

Je suis arrivée en avance à la gare, vingt minutes pour un train qui part toutes les demi-heures. En me levant si tôt, sans enfant à charge, j’avais déjà visé l’horaire précédent espérant rentrer en avance le soir. On m’a draguée dans les escalators, j’avais dû trouver la juste dose de maquillage.  J’ai erré au relais H et suis tombée sur un magazine traitant de pédagogie positive. 8,90€, à ce prix là, un livre serait bien plus instructif. J’ai regardé les jolies couvertures pleines de fleurs et de tartes aux fruits, jeté un œil aux bouquins qui promettent le bonheur si vous faites le tri/ lâchez prise/ vous levez plus tôt / mangez des graines. Rien à faire, j’avais le cœur gros.

J’ai commencé à croiser des visages familiers en grimpant sur le quai. Ces gens qu’on aperçoit tous les matins sans pourtant les connaître. J’ai mis les écouteurs et la musique bien forte.

La veille, les enfants  m’avaient fait un magnifique cadeau de pré-reprise : ils avaient été exécrables. L’avant-veille aussi pour tout vous dire. Au point que je les soupçonnais de couver une quelconque maladie. A chouiner pour tout, nerveux et fatigués dès le réveil mais refusant la sieste. Les deux, à tour de rôle, parfois en même temps. Ils avaient fait peur à Papa Breizh. Lui aussi redoutait cette journée, les deux enfants et leurs agendas de ministre à gérer.

Au travail, je m’attendais à ce que rien n’ait changé. La dernière fois, seuls les travaux du rond point près de la pharmacie,entamés avant mon départ,étaient achevés.Pour le reste, les collègues débitaient toujours les mêmes râleries, peut-être un peu plus cristallisées. Cette fois les choses étaient différentes. Un petit coin de pelouse avait été aménagé en parc, une collègue m’annonçait son départ en me présentant sa remplaçante, on s’inquiétait pour la maladie d’une autre, la machine à café avait été changée et le DRH était au bord du burn out. Finalement,c’est mon chef qui me l’a dit,sur le ton de l’ironie mais avec une part de sérieux, : »Ne me dites pas que vous n’êtes pas reposée, avec toutes les vacances que vous avez eues!« .

Les soir, j’ai retrouvé avec bonheur mes hommes. Putois frétillait dans le bain en chantant comme un bavarois à Oktoberfest, Malo se concentrait de toutes ses forces pour attraper ses doigts baveux et Papa Breizh frisait l’épuisement parental. Ce soir là, c’est avec un plaisir tout frais que j’ai baigné le petit et lu l’histoire du soir au grand.
Au fond, tout ne s’était pas si mal passé. Ensuite j’ai réalise qu’il fallait y retourner le lendemain. Et le surlendemain. Et puis encore et encore ….

Publicités

40 réflexions sur “Ma reprise

    • Je suis toujours à 50% (deux jours et demi par semaine pendant les vacances, après, vu les horaires un peu justes de crèches j’irai trois petits jours).
      Oui c’est assez rassurant pour le petit qu’il soit avec son papa. Et là c’est moi, qui suis de nouveau en vacances pour deux semaines.
      Par contre à la rentrée ça risque d’être rude, ça sera rentrée pour tout le monde!

      Aimé par 1 personne

  1. Je me replonge complètement dans la reprise après Petit M, bon sauf que c’était un peu différent car la nourrice était dans la ville ou je travaille donc les 40min de route étaient avec lui… J’appréhende la prochaine rentrée qui si tout se passe bien sera beaucoup plus tôt que pour Petit M, bébé 2 n’aura que 2.5mois contre 5mois pour Petit M. Je t’envoie plein d’onde positive pour que tu reprennes un rythme qui ne soit pas trop usant. A bientôt

    J'aime

    • Des ondes positives, je prends! T’en as aussi contre la fatigue?
      Qu’est ce qui fait que tu reprendras plus tôt cette fois (ou que tu as repris plus tard la première fois)?
      Moi la première fois, j’avais repris vers les 3.5mois, là Malo a 5mois (naitre prématuré a ses avantages).
      c’est chouette le mode de garde près du travail, ça fait des économies. Mais du coup tu ne peux pas trop le faire garder quand tu travailles pas (c’est une remarque de mère indigne?)

      Aimé par 1 personne

      • Pour la fatigue non je n’ai rien en stock 🙃. Pour mon premier j’ai pris 3mois de congé parental à 100% du coup il avait 5mois plein quand j’ai repris. Là soit je suis en attente d’un fongecif pour me réorienter du coup soit c’est refusé et je prends comme pour le premier 3mois de congé parental et il aura 6mois plein soit ma demande est validée et je commence les cours en octobre donc il aura 3,5mois… pour la nourrice le plus contraignant c’est que lorsque j’étais malade avec arrêt j’étais bloquée à la maison à devoir quand même m’occuper de mon fils alors que j’étais au bout du rouleau bref maintenant il a obtenu une place en crèche donc c’est résolu !

        J'aime

    • Ah ben oui, on a un homme dans l’équipe, le chef, un grand garçon pourri gâté qui a dépassé la soixantaine. .. bah je me dis que ça doit être parce que je lui ai manqué. ..
      Bon je suis déjà en vacances de nouveau (mais toujours pas vraiment des vacances puisque je garde les enfants et qu’ils ont pleins de rdv… )

      Aimé par 1 personne

  2. De très beaux mots qui m’ont fait vivre ta reprise et revivre la mienne.
    Bon courage! C’est un rythme, une routine à retrouver. Ce n’est pas simple mais on finit par y arriver.

    J'aime

    • Merci 🙂
      Oui c’est chouette qu’on alterne notre temps de présence à la maison. Comme ça Malo ira plus tard en crèche et de toutes façons, Putois sera aussi à la maison en août vu que nounou est en vacances. Ça nous permettra d’en profiter à quatre.

      J'aime

    • Merci pour ta compassion 🙂
      En même temps rester à la maison avec les petits tout le temps c’est dur aussi (enfin je ne vais rien t’apprendre). Mais bon, c’est toujours un peu difficile de se séparer, c’est une page qui se tourne, ils grandissent.

      Aimé par 1 personne

  3. Bonne reprise en tout cas et bon courage ! Mention spéciale à la phrase sublime : »Ne me dites pas que vous n’êtes pas reposée, avec toutes les vacances que vous avez eues ! » ! 😛

    J'aime

    • Je dirai bien que c’est une phrase typiquement masculine mais je sens bien que ça serait malvenu 😉 Bon, mon chef est un peu macho et visiblement ne s’est pas vraiment occupé de ses enfants, une autre époque.
      En tout cas merci pour ton petit mot 😉

      J'aime

    • Oui la reprise n’est jamais évidente.
      C’est tellement bouleversant d’avoir un enfant, tu te dis ‘comment je peux retourner au travail comme avant?’ et puis finalement tu y retournes et retrouves tes habitudes.
      Profite encore 🙂 2mois c’est long et court à la fois.

      Aimé par 1 personne

  4. Courage ! Les habitudes vont revenir, mais je comprends que ce soit encore compliqué.

    J’ai adoré cette phrase en tout cas : « La veille, les enfants m’avaient fait un magnifique cadeau de pré-reprise : ils avaient été exécrables. » Je ne sais pas s’il faut la prendre au second degré, mais au premier je le trouve tellement vraie : c’est plus facile de les quitter quand ils sont odieux :p Et même si c’est dur, il faut avouer que le travail dans son rôle de parenthèse extérieure a aussi ses avantages…

    (et évidemment, la remarque de ton chef… no comment)

    J'aime

    • Oui la parenthèse extérieure offerte par le travail fait du bien. Mais je me demande si l’effet serait le même si au lieu d’aller travailler, je déposais les enfants chez la nounou et j’allais au spa toute la journée….à réfléchir…

      Je suis en partie sérieuse pour le comportement de mes enfants, enfin en tout cas je l’ai interprété comme un signe que c’était pas plus mal de ne pas avoir de congé parental, avec eux à la maison toute la journée … Je les aime, mais parfois j’ai besoin de m’en souvenir parce qu’ils m’ont manqué 😉

      J'aime

  5. C’est étrange de revenir dans sa vie active après un congé maternité. Les 2 premiers jours, je me surprenais carrément pendant la pause café à me balancer comme je le fais quand mon potimarron est dans le porte-bébé ;). Bon courage pour les jours qui suivent, ça me fait penser aux enfants qui rentrent à l’école, très contents le 1ers soirs, et désespérés quand ils découvrent qu’il faudra désormais s’y rendre tous les jours 😉

    J'aime

    • Et moi je m’offusquais presque qu’on ne me laisse pas la place dans le tram, mais bon, je n’avais pas de bébé en bas âge en porte bébé et je n’étais plus enceinte … XD
      Oui, c’est comme les enfants. Mon petit frère quand il est entré en Maternelle, on l’a questionné le soir, il a admis que c’était bien mais a pleuré quand il a appris qu’il devrait y retourner! XD Faut que je note de briefer mon grand.

      J'aime

  6. Pingback: Des étiquettes pour l’école | Câlin & Risette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s