30

Les 9 découvertes que j’ai faites en devenant maman

Ah la vie de famille! Il y a l’idée qu’on s’en fait, et puis il y a la réalité. Comme on dit « Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants ». Il y a eu des choses auxquelles je m’attendais, d’autres que j’aurais imaginé différemment et certaines que je n’ai carrément pas vues venir. Voilà ce que j’ai découvert: Lire la suite

Publicités
56

A-t-on le droit de faire grève?

Les histoires de mouvements social, c’est bien loin de ma ligne éditoriale. Je parle ici de mon quotidien de maman, de ce qui me touche, en bien comme en mal. Force est de constater, qu’aujourd’hui, ces grèves là impactent ma vie et mes humeurs. Alors peut-être venir te raconter mon point de vue ici m’aidera un peu à relativiser. Même si j’en doute… Lire la suite

22

Frères

On était lundi. Ça débutait mal. Je ne sais pas qui a inventé le lundi. Sûrement un petit aigri aux cheveux gras et pull à losanges. Le même qui a inventé le matin et les changements d’heure. C’était le milieu des vacances. Le moment où les enfants ont récupéré toute leur dette de sommeil et qu’ils regorgent d’énergie à canaliser. De mon côté, j’étais fortement à la bourre quant à mes remboursements et cumulais les pénalités de retard. Papa Breizh m’avait réveillée vers cinq heures en partant prendre le train qui l’emmènerait passer ses semaines à l’autre bout de la France pour trois mois. Prochain retour prévu dans quinze jours. Malo m’avait réveillée à sept heures pour une histoire de tétine perdue. Ce n’était pourtant pas faute de garnir son lit de multiples sucettes. Phosphorescentes de surcroît. Petit Putois m’avait réveillée à huit heures trente déterminant qu’il était temps de commencer la journée et de petit déjeuner.

Bref,je n’avais pas envie. Pas envie du tout. Lire la suite

17

Pour la journée de la femme, j’ai été un homme

Je me suis levée et j’ai fait une grande carafe de café, bien noir. J’avais mal dormi. La veille, j’avais eu du mal à trouver le sommeil parce que mes draps puaient le moisi. Forcément, l’après-midi j’avais été prise du frénésie de bricolage et avait décidé d’installer enfin deux petites étagères achetées chez le suédois il y a plusieurs mois. Pour ce faire, j’avais emprunté une perceuse à mon père il y a un certain temps (Malo tenait encore dans son cosy ce jour-là) qui avait trainé dans son sous sol un autre temps certain. Et cette perceuse, empestait le renfermé. Et moi, je l’ai posée sur le lit. Du coup le soir, une fois les étagères montées, le lit schlinguait. Donc, j’avais vaporisé du Febrèze. Malin! Mais j’avais quand même mal dormi. Lire la suite