Luxe

J’ai quitté mon emploi pour suivre le père de mes enfants à un autre bout de la France. Depuis deux mois, je me retrouve chômeuse/femme au foyer.  L’autre jour au téléphone, on s’inquiète « Mais tu ne t’ennuies pas trop?« . Euh, moi ? J’ai mille projets en tête et à peine un temps de sieste de une à deux heures par jour pour les réaliser (et pour faire les taches administratives, chercher du boulot, passer la serpillère…). Le reste de la journée je range encore et toujours les mêmes choses, ce qui est certes ennuyeux mais pas comme on l’entend, je fais à manger, je dis ‘lion, non Malo, ce n’est pas un chien, c’est un lion LI-ON‘, et , et , et…L’ennui est un luxe pour une mère de famille.

Me voilà donc loin de ma famille, de mes amis, dans un lieu où la boulangère ne me connait pas (encore). « Mais tu ne te sens pas trop isolée?« . Je me gausse. Il s’avère que je songe à afficher sur la porte de mes toilettes ‘vous qui entrez ici, abandonnez toute pudeur‘, puisque désormais c’est accompagnée de deux petits crampons que je vais à la selle. Toute la journée y a comme un acouphène ‘maman‘ qui résonne et me donne des envies d’îles désertes. Non vraiment, la solitude est un luxe pour une mère de famille.

On a peur que je me laisse aller. Chômeuse, ce n’est pas un statut qui vend du rêve. « Mais tu te lèves tôt le matin, tu enfiles autre chose qu’un jogging et prend le temps de te maquiller? ». Un legging, ça équivaut à un jogging? Non parce que si c’est pour se baisser cinquante fois par jour et servir de mouchoir vivant, le tailleur-veste est  inapproprié. Quant au rouge à lèvre, je n’en mets qu’en l’absence des marmots sinon ils finissent tout marmousé vu que je les bisouille à longueur de journée. Vraiment, la tenue chic et le blush à paillette, c’est du luxe pour une mère de famille. Par contre le réveil avec les poules est non optionnel.

 

Publicités

15 réflexions sur “Luxe

    • Merci! Bon c’est surtout pour rigoler. Quand on a des enfants en bas âge, on se représente assez bien ce que c’est, mais je crois qu’on oublie vite le boulot que c’était quand ils grandissent. Le nombre de chose qu’on doit faire pour/avec eux (leur couper leur viande, leur changer la couche, leur laver les mains, les habiller….) et qui prennent un temps infini.

      J'aime

  1. Franchement je comprend pas pour le tailleurs et les chaussures à talon 😅
    Je crois que le jour ou j’aurais 5 min pour m’ennuyer n’est pas prêt d’arriver !
    J’aurai bien aimé un mix entre ma vie avant d’avoir mes enfants et maintenant 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s