Disneyland est-il vraiment magique pour un enfant?

C’est peut-être parce qu’il avait adoré EuropaPark cet été ou bien car il adulait Mickey depuis des mois, que nous avions décidé d’emmener Petit Putois à DisneyLand pour fêter ses quatre ans. Et puis on a regardé le prix des séjours et j’ai changé d’avis. Je m’attendais à du cher, mais là, c’était très cher. Et puis Papa Breizh a parlé des souvenirs uniques, de la magie, …et après tout, c’est lui qui avait les sous.

J’étais allée à Disneyland Los Angeles et Paris autour de l’adolescence, j’en gardais un souvenir plutôt flou d’un endroit joli mais qui ne valait pas franchement le détour. J’y étais retourné avec des amis, jeune adulte, je me rappelle du restaurant, dans l’attraction du bateau pirate, et de l’hôtel un peu spartiate du Davy Crockett Ranch. Du parc lui-même, je ne me souviens que de deux attractions sans grand émoi. Faut dire que j’ai été élevée à coup de virées à EuropaPark. Dans ma famille, le cœur penche largement pour le géant allemand.

Nous avons donc réservé un séjour de trois jours et deux nuits, le temps qu’on se décide, il ne restait que le Ranch de Davy Crockett. Excentré du parc, l’hébergement comprend des mobiles homes très pratiques pour la famille. Chaque hôtel compte ses avantages, pour celui-là, le principal est qu’on dispose de différentes pièces et d’une cuisine. Au coût de la bouffe à Disney, c’est un avantage non négligeable.

Nous voilà donc partis le dimanche, direction chez-ma-mère. En effet, en plus de l’emmener chez la souris, nous avons choisi de faire un autre cadeau au Putois : redevenir enfant unique quelques jours. Nous ne nous sentions vraiment pas d’y aller avec Malo, 21 mois. Bien qu’il développe lui aussi une adoration pour Mickey, il reste un enfant qui porte des couches, fait des siestes et vit un terrible two. En plus les vacances chez mamie, c’est cool aussi. On a un peu culpabilisé au départ mais je ne compte pas le nombre de fois durant notre séjour où Papa Breizh s’est retourné vers moi en commentant « Heureusement qu’on n’a pas emmené Malo! ».

Nous avions réservé du mardi au jeudi. Cependant, histoire de ne pas arriver au parc après quatre heures de route et je ne sais combien de bouchons, nous sommes partis la vieille en faisant escale à 20 bornes. Mon Dieu, le trafic en région parisienne! Mais comment font-ils?  Petit Putois, qui savait juste alors que nous allions à l’hôtel, a été d’une patience exemplaire (bien plus que moi) dans les embouteillages. Nous avons donc dormi dans un Ibis rudimentaire et mangé dans le Quick le plus déprimant du monde. Mais qu’importe, c’était l’aventure, on était tout les trois et on faisait l’école buissonnière.

Mardi matin, notre périple se concrétisait enfin. Nous filions vers l’hôtel où nous devions récupérer nos pass. Nous avions hâte de voir briller les yeux de notre fils à la découverte de la destination  surprise. Malheureusement des travaux, l’absence d’indication quant à un itinéraire alternatif et un GPS atteint d’un début de démence ont passablement allongé notre temps de route. Néanmoins, en arrivant, même un peu tard, nous étions loin d’être les seuls. Nous entamions donc notre séjour à Disney en faisant la queue, activité au combien annonciatrice de ce qui occuperait notre temps les prochains jours. Pour être tout à fait exact, Papa Breizh se chargea d’attendre pendant que nous découvrions le complexe et visitions une boutique, activité au combien annonciatrice de ce qui occuperait notre temps les prochains jours. C’est en accédant au parking (gratuit pour les gens résident à l’hôtel, 30€ pour les autres!) que Putois stoïque a compris que nous allions chez Mickey. Nous sommes arrivés à l’heure de la parade, vers midi (!). Le parc avait vêtu ses habits de Noël. Nous nous sommes ensuite dirigés vers FantasyLand, un univers de conte de fées qui me semble approprié pour les plus petits. Je n’avais pas vraiment étudié les attractions avant coup, on avait décidé de se laisser guider et de faire au rythme du petit. En vérité, j’avais jeté un œil et trouvé ça compliqué, on y parlait fastpass, restaurants à réserver et appli à télécharger pour prendre RDV pour rencontrer les mascottes. Beaucoup de complications pour un séjour magiqueNous avons fait la queue longtemps et dans le froid pour des attractions basiques qui tournaient en rond trente secondes. J’ai fait la queue pour faire pipi, et pas de bol car je suis une pisseuse. Puis nous avons refait la queue pour manger mal et cher. En effet la politique du parc interdit le pique nique (et les perches à selfie), même si nombreuses étaient les personnes à manger un sandwich dehors. Cependant en plein mois de novembre, je ne me voyais pas prévoir le snack en plus. Des gens avec qui nous avons discuté dans l’une des files d’attente, des habitués, ont dit qu’il n’y avait pas beaucoup de monde ce jour là. Nous qui avions la sensation d’avoir passé notre temps à patienter, il parait qu’on avait de la chance. Ils avaient projeté d’y retourner la semaine suivante avec des enfants en visites. Je me suis demandé à ce moment-là (mi journée, premier jour) quel réel intérêt ils pouvait y avoir pour des mômes? Attendre, se faire engueuler parce qu’on gigote trop dans la file, puis parce qu’on avance pas assez, pour vingt secondes de manèges pas transcendants… Après la parade du soir, on a fait comme tout le monde, on s’est réfugiés dans les boutiques chauffées. Bousculé de partout, sur stimulé par des jouets qu’il n’avait pas le droit d’avoir, Putois n’en pouvait plus. Moi j’ai fini par acheter ce que j’avais en main, 70€!

Il s’est endormi directement dans la voiture, épuisé nerveusement et physiquement par cette journée. Heureusement , quand il s’est réveillé dans notre bungalow du Davy Crokett Ranch, la joie est revenue. L’hébergement était beaucoup moins spartiate que lors de mon précédent séjour. Nous disposions de deux chambres, deux salles de bains et un tas de chaînes Disney Channel. On s’est fait une petite soupe lyophilisé, un petit bolino et une tisane dans nos nouvelles tasses Disney et on a envoyé le Putois au lit avec sa nouvelle peluche Mickey (achetée chez nous).

Mercredi était le jour de son anniversaire. Nous voulions vraiment faire de cette journée un moment merveilleux, sages du fiasco de la veille. Nous pensions profiter des heures matinales pour faire quelques emplettes au Disney Village et au Lego Store et lui acheter ce qui lui ferait plaisir (dans la limite du raisonnable). En réalité, ce moment s’est prolongé, faut dire que Papa Breizh est un serial shopper et que tout est fait pour qu’on entre dans le magasin suivant. On a fini par lui prendre une épée en plastique lumineuse hors de prix dont il n’a plus voulu sitôt sorti de la boutique. On a choisi de visiter ce jour là le Disney Studios qui proposait des spectacles. Comme nous avions prévu un restaurant le soir, on s’était dit que ça serait plus cool pour lui de passer plus de temps assis que debout dans les files d’attentes. Dingo était présent à l’entrée des lieux, c’était la bonne occasion d’une photo. Sur l’image, mon fils ressemble à un zombie, le regard hagar, les poches sous les yeux. Ça fait mal au cœur. On a enchainé les spectacles et les manèges, il a eu peur dès que c’était trop sombre mais c’est la seule émotion qu’il manifestait. On avait l’impression de le trainer. Le soir nous avions réservé au Rainforest Café. J’avoue c’était mon envie, un vieux rêve de gamine inassouvi. Lui à mangé son énième hamburger frites, moi j’en pouvais plus des frites. Le décor était sympa mais ça restait l’usine. Par contre on s’est lâché à la sortie, ils avait des figurines Pat’patrouille! Je t’explique, Petit Putois jouait beaucoup avec ses Duplo Mickey et ses amis, du moins jusqu’à ce qu’arrivent les vacances de la Toussaint et les dessins animés matinaux. Il s’est alors passionné pour Pat’patrouille. Droits dans nos bottes , nous avions décidés que pour son anniversaire, nous nous tiendrions à Disney et qu’on verrait pour la brigade canine à Noël. Sauf que les catalogues de jouets, les rayons des supermarchés mis en place de plus en plus tôt ont attisé ses envies. Et nous, nous avions envie de lui faire plaisir et on était pas sûrs que c’était le cas avec ce voyage à Disney.

Le jeudi, dernier jour de notre périple, nous avions envie de profiter de la piscine de l’hôtel avant de quitter celui-ci. C’était agréable, d’autant plus qu’il n’y avait presque personne, et ça a beaucoup plu à notre fils. Il a tout de suite été moins emballé quand on a parlé de retourner au parc, non, il n’avait plus envie de voir Mickey. Papa Breizh était bien tenté aussi de rentrer directement à la maison. Ma pingrerie a pris le dessus, nous avions payé (et pas qu’un peu) pour trois jours. C’est peut-être la journée où nous avons fait le plus de manèges puisqu’il y a avait peu de monde. Surement parce qu’il faisait froid, gris et humide, un vrai temps de novembre. Putois a eu les yeux qui coulaient en permanence et se plaignait de son nez qui lui faisait mal. Nous avons quitter le parc peu après 16 heures, après avoir siroter un chocolat chaud au Starbucks Café. Notre retour a été allongé par les interminables bouchons du périphérique, faisant écho au séjour à la queue leu leu que nous avions passé. Putois a dormi tout le long, épuisé.

Le lendemain, après nos courses aux Leclerc, nous avons reçu un code pour participer à leur jeu de Noël et remporter un séjour à DisneyLand « Je joue? taquinais-je Papa Breizh – Non, non, je ne suis pas prêt à y retourner tout de suite! ».

Au final, DisneyLand ne me laissera pas un très bon souvenir. Pas un mauvais non plus. Un peu comme manger une barba papa. Ça sent bon, c’est trop mignon mais au final c’est écœurant de sucre et on a les doigts tout collants. Ce n’est peut-être pas » blogueusement correct » de l’avouer car le parc semble rencontrer un certains succès et que je me grille peut-être toute mes chance de vacances sponsorisée par la souris. D’ailleurs nombreux sont les aficionados arborant des cartes VIP et des pin’s comme un scout. De mon point de vue, ça reste largement surfait et superficiel. Certes, les décors sont jolis et Noël est probablement une des meilleures périodes pour les admirer. Mais c’est tout de même moins cher d’aller faire un tour à Maison du Monde si c’est ce qui nous enchante. Tu l’auras remarqué, au cours de ce billet, je parle beaucoup de mon portefeuille. L’impression d’avoir été prise pour une vache à lait peut-être. Je savais que c’était coûteux, mais ce qui me dérange, c’est que je n’ai pas avoir eu l’impression d’en avoir eu pour mon argent. Et qu’en plus il a fallu rajouter derrière pour n’importe quel extra (comme manger, presque 15€ les menus enfants dans leur fast food, pour que ton môme bouffe trois frites surgelées, le trajet, l’hôtel avant, les cadeaux pour ceux qui gardent le petit frère et le chat, les souvenirs). Je n’ai pas apprécié l’ambiance du personnel qui passe son temps à rappeler les gens à l’ordre (on ne grimpe pas sur les barrières, on ne laisse pas dépasser sa main , on ne descend pas du trottoir pendant la parade,…). Papa Breizh a été déçu par les boutiques , il a trouvé que ça manquait de diversité. Moi j’ai été écœurée d’avoir si mal mangé, je vote pour un bar à soupe!

Mais là où je trouve le parc encore plus inadapté, c’est du point de vue d’un enfant. L’attente est interminable même pour de tout petits manèges. D’ailleurs je trouve qu’il y a très peu d’attractions et qu’en plus la plupart impliquent de faire la queue dehors. Les enfants passent leur temps à se faire rabrouer par leur parents. A un moment donné j’ai un peu regretté d’avoir tardé à réserver et de ne pas avoir pu bénéficier d’un hébergement accessible à pied du parc, nous aurions pu rentrer faire la sieste. Et puis quand une dame croisée dans une énième queue nous a dit que le petit dej’ était à 25€, ça nous a conforté dans notre choix. Quoiqu’il en soit, tout au long du séjour, nous avons eu l’impression que Petit Putois était en train de couver quelque chose tellement il était apathique. Je ne suis pas persuadée qu’il ait passé un bon séjour, il n’a pas eu envie d’en reparler mais il a montré son badge Mickey à la maîtresse.

Et toi, tu as déjà été déçu par un endroit que tout le monde semble aimer?

32 réflexions sur “Disneyland est-il vraiment magique pour un enfant?

  1. Il faut dire que je suis une grande fan et ai transmis cette passion à mes enfants. J’ai parlé de mes petites astuces pour un séjour réussi à Disneyland car il faut en effet tout organiser à l’avance et penser à tout pour que les enfants profitent bien et ne souffrent pas trop des attentes. C’est tout un programme 😀 !

    Aimé par 1 personne

  2. Je n’y suis encore jamais allée mais c’est vrai qu’à lire partout combien c’est exceptionnel, j’aurais bien envie d’y amener les filles … mais je redoute ce que tu as justement décrit, les attentes supérieures à la réalité, les sous à lâcher sans arrêt et les queues d’attente! Finalement, Nigloland c’est très bien, et bien moins cher!

    Aimé par 1 personne

    • C’est joli, c’est bien d’y être allé mais je trouve que c’est beaucoup de paillette pour pas grand chose en dessous. C’est pas nul non plus, mais ça ne vaut pas le prix (Je pense qu’en cumulant tous les frais, on a dû en avoir pour plus de 1000€!). Et pourtant on a bénéficié de 30% et du séjour enfant gratuit.
      Je ne connais pas Nigoland. Ma référence est Europapark, d’ailleurs je n’ai pas arreté de comparer ce qui n’était pas forcément une bonne idée mais je trouve le parc allemand beaucoup plus chouette. Il y a beaucoup de grands huits du coup les petits manèges sont souvent presque vides. Je trouve qu’à Disney le ratio manège/visiteur n’est pas approprié (et encore, on n’y était pas le weekend), les temps de manège sont très court et le plus long et ça prendre un temps fou car ils vérifie à chaque fois que tout le monde est bien attaché (je ne dis pas que la sécurité doit être bâclée). Après, l’esthétique de Disney est un gros plus (mais ça fait un peu cher la ballade au pays de Mickey).

      J'aime

  3. Je pense aussi que les tarifs sont exorbitants et les files d’attente trop longues… Mais je pense qu’on peut y passer un magnifique moment mais peut être plus quand les enfants grandissent ? 🙂

    J'aime

  4. Hello ! Je t’avoue que je suis vraiment étonnée du prix que tu as payé pour le parc. Avec mon compagnon quand nous y allons (et dans des hôtels Disney plus près du Parc) nous réussissons souvent à nous en tirer pour 200-250 d’hébergement… Il faut vraiment pas hésiter à faire des comparatifs entre les semaines, les jours et les hôtels. Ca peut changer du simple au triple !

    Sinon effectivement un séjour à Disney se prépare beaucoup beaucoup, surtout avec des jeunes enfants. Ou alors il faut venir en semaine hors vacances scolaires pour être sûr d’éviter les files d’attentes. De même dommage pour les fast pass que tu n’ai pas vu avant car c’est vraiment un chouette moyen d’éviter la queue aux plus grosses attractions.

    Après les goûts et les couleurs ça ne se discute pas 😉

    Bonne journée !

    J'aime

    • Pour le prix de l’hébergement tout court, je ne sais pas à combien il s’est monté puisqu’il était regroupé avec les entrées au parc. Je crois que c’était dans les 400-500euros pour deux nuits avec 3 jours d’entrée aux deux parcs pour trois. Ca te semble plus correct. Mais il a fallu rajouter les frais de transport (essence et péage), l’hôtel avant, la nourriture et les cadeaux (oui, on aurait pu se passer de souvenirs).
      On y était en semaine hors période de vacances et apparemment il n’y avait pas beaucoup de monde.
      Pour les fastpass, je t’avoue qu’il me semble qu’il faut être à telle ou telle heure pour récupérer les pass ou faire l’attraction et au final je n’avais pas envie d’avoir les yeux rivés sur ma montre (surtout que je n’en ai pas). Mais surtout , à part Buzz l’éclair, je crois qu’on n’a fait aucune attraction où on aurait pu les utiliser. On est resté soft avec un enfant en bas âge.
      Après effectivement, je pense que c’est aussi une histoire de goût et d’expérience dans d’autres parcs 🙂

      J'aime

  5. J’y suis allée ado et je n’en garde pas un super souvenir. J’avais trouvé le parc très commercial et poussant à la consommation. Mes filles sont encore jeunes, j’ai encore le temps de réfléchir pour les y emmener, mais pour le moment la réponse est non et ton article me conforte dans mon choix.

    J'aime

  6. J’y suis allée parce que mon mari et les enfants insistaient… Quel mortel ennui. Franchement, c’est une énigme pour moi qu’autant de monde accepte de payer la peau des fesses pour ce que tu décris : faire la queue, faire la queue, encore faire la queue. Piétiner debout. Attendre pour ton plateau repas. Vider ton PEL pour une peluche pourrie. Au secours. Bref, j’y suis allée UNE fois et j’ai prévenu que désormais, c’était sans moi 😀

    J'aime

  7. Nous faisons un séjour par an depuis les 3 ans de notre fille (elle ne connaissait pas la plupart des personnages). Nous y avons passé deux réveillons de Noël (un catastrophique au sequoia Lodge et un magique dans le Disneyland Hôtel), l’anniversaire des 7 ans cet été.
    http://www.cestbientotnoel.com/archives/2017/11/16/35871754.html
    http://www.cestbientotnoel.com/archives/2018/10/03/36702873.html
    Le premier séjour on s’est fait avoir sur les prix, l’organisation (récupérer les pass la veille, pas imprimer le programme hebdo et donc y aller sans préparer le programme de la journée, pas de « plus »). Au fil des ans et surtout grâce au forum, on sait désormais rendre le séjour magique.
    Le budget est conséquent, on planifie tout : résa hôtel, résa resto, appli pour rencontrer les personnages, avoir un badge gratuit … et on pense aux malheureux firt timers qui déambulent et ratent plein de choses car ils ne se sont pas organisés en amont et ruminent que ça a coûté une blinde. Pour avoir vécu les deux, plus jamais je ne reviendrai en arrière. Idem pour les séjours dans les autres parcs Disney du monde, il faut potasser pour optimiser et réduire les coûts. Ca casse la magie mais ça limite la casse de la tirelire.

    Aimé par 1 personne

    • Oui, le premier jour on y est allé en touriste, les deuxième et le troisième, j’ai d’avantage pris les choses en main.
      J’avais lu quelques blogs avant de partir, dont ton post sur Noël d’ailleurs. Mais j’ai été découragée du boulot. Mais quand je vois ton post sur l’anniversaire, ce sont plutôt les prix des restaurants qui me découragent XD La magie n’a pas de prix…ah si !
      Après, si la magie opère, ça peut valoir le coup.

      J'aime

  8. Ah ! je me sens moins seule ! Je n’ai encore jamais emmené les enfants, mais ce n’est pas dans mes projets. J’y suis allée une fois il y a quelques années et j’ai été très déçue par l’attente, la foule… je suis convaincue qu’un tour dans un joli manège, une sortie dans un parc équestre ou une entrée dans un parc de jeux indoor sont à la fois moins chers et plus adaptés à nos petits ! (Ceci dit, je n’exclue pas de les y emmener un jour…)

    Aimé par 1 personne

    • Oui le faire une fois pourquoi pas.
      Mais tu sais que la même semaine j’ai emmené mon fils au musée. Un musée de peinture. Alors certes, il n’y avais pas de queue et ça n’a duré qu’une heure mais ça avait l’air de lui plaire davantage XD Bon, certaines choses lui ont plu quand même, les manèges, les spectacles, l’hôtel, la piscine, c’est tout le reste qui était lourd.
      Cela dit, j’ai une copine qui vient d’organiser les 5ans de son fils dans une aire de jeu intérieur avec plein de copains, j’ai beaucoup de compassion pour elle aussi XD

      J'aime

  9. Etant pourtant originaire de Paris, je ne suis allée qu’une seule fois à Disneyland Paris il y a une douzaine d’années avec des copines. C’était sympa mais c’est clair que les files d’attentes sont hyper longues et ça ne vend pas du rêve. Mais j’avoue que j’aimerais y emmener mon fils un de ces jours notamment à la période de Noël car je trouve que c’est magique car même si Disney c’est pas mon truc, je trouve que ce qu’ils font autour est sympa (bon le froid c’est moins sympa je le conçoit!). Europapark est je te l’accorde beaucoup mieux sur plusieurs points même si il commence à être rattrapé par son succès. Sinon pour Disney j’aimerais bien aussi testé le Disney de Tokyo qui d’après plusieurs amis est pas mal et plus abordable au niveau fréquentation que celui de Paris avec quasiment les mêmes attractions mais bon encore faut-il voir la prochaine fois que j’irai au Japon (la dernière fois on avait fait le parc d’attraction d’Hello Kitty !). Quoi qu’il en soit je comprend que ça ne t’ai pas plus emballé que ça.

    J'aime

    • Rah mais moi aussi je veux bien aller au Disney de Tokyo! Et même juste à Tokyo XD
      Mais c’est vraie que Noël reste une jolie période esthétique, à une semaine près on était encore à Hlloween dont j’apprécie moins le visuel. En plus il faisait encore bon la semaine dernière. Et le soit, ils ont envoyé de la neige après la parade, c’était chouette (pas très écolo mais chouette)

      Aimé par 1 personne

      • Mes amis qui y sont allés m’ont dit que le Disney de Tokyo valait la peine d’y aller, en plus ils vendent souvent des goodies inédites par rapport aux autres Disney (tout comme les Disney store d’ailleurs que j’avais pu visiter !). Petit H.S : si tu as l’occasion d’aller un jour au Japon, je suis certaine que Tokyo te plairas, c’est vraiment une ville hors norme sur beaucoup de points. C’est bien que vous êtes tombés pile la semaine du changement de saison chez Disney. Autant Halloween chez eux je trouve ça bof, autant Noël je trouve ça superbe notamment au niveau des décorations. D’ailleurs j’aimerais beaucoup voir la saison de Noël chez Europapark qui doit être top moumoutte (je n’y suis allée qu’en été à ce parc) surtout que les traditions allemandes y sont beaucoup représentées.

        Aimé par 1 personne

  10. Bon, et ben, je te remercie 😅
    Je ne suis déjà pas très parc d’attraction, mais des fois, je me disais que quand même, il faudrait qu’on y emmène les enfants un jour (mon mari l’a fait une fois, vieux ados et moi une fois europaparc), tu viens de sérieusement me refroidir 😆
    Bon, au printemps, on va quelques jours en Allemagne et y’a un parc d’attraction dans la région … de ce que j’ai lu, il a l’air très adapté aux tous petits (mais à voir, LutinCoquin n’aura que deux ans et 9 mois, donc pas encore les sacro-saints 3 ans), on y réfléchi encore 🤗

    J'aime

    • Après les petits parcs d’attraction sont plutôt chouettes pour des enfants je trouve, y en avait en Alsace, d’ailleurs Petit Putois y est allé avec la crèche. Faut voir ce qui est accessible à chacun. A disney, y a très peu de restrictions à par pour quelques grandes attractions alors qu’à Europapark, c’est vraiemnt une histoire de taille à chaque attraction.

      Aimé par 1 personne

  11. Je ne suis jamais allée à Disney, mais ta description correspond exactement à l’image que je m’en fais. Je crois que j’aurais du mal à dépenser autant pour être dans un décor aussi commercial (bon, artificiel) alors que le monde entier nous attend au dehors…

    J'aime

    • Merci pour ton commentaire 🙂
      Disons que c’est sympa aussi pour oublier parfois le monde entier dehors, enfin ça pourrait l’être si les ficelles du business n’étaient pas si voyantes.
      Mais après c’est vrai qu’il y a plein d’autres chouettes choses à faire (et c’est bien moins joli qu’une forêt, que la mer…)

      J'aime

  12. Je pense aussi que Disney ne vaut malheureusement pas tout l’argent qu’il nous demande… J’y suis allée en février dernier pour un anniversaire. Nous étions entre copains et sans enfant. Je dois avouer que nous avons passé un bon moment mais je ne compte pas le nombre de fois où je me suis dis que Tess n’avait vraiment rien à faire ici avant longtemps… Et tu me le confirmes aujourd’hui par ton article. Elle devra encore attendre quelques années avant de rencontrer Mickey! En attendant, on se contentera de lui faire découvrir Plopsaland et Dennlys parc, moins cher et tout autant prometteurs pour ses yeux d’enfant!

    J'aime

    • Tu as bien raison, les plus ‘petits’ parcs seront tout aussi chouette à vue d’enfants.
      Après Disney pour un grand, je trouve que ça manque un peu d’attraction. J’y étais jeune adulte et je n’ai aucun souvenir d’attraction à sensation, peut-être qu’on a rien fait, pourtant je me souviens d’autres parcs ado, bizarre (oui, là clairement, je te répond mais c’est plus un monologue XD).

      J'aime

  13. Ma fille (bientôt 5 ans) a droit à une journée chez Mickey pour son anniversaire depuis ses 3 ans. Mais nous avons un avantage énorme : un de nos amis est cast member (argot local pour dire « employé ») et nous fait entrer gratuitement. Les deux fois, il a pu nous obtenir des passes, voire nous faire sauter l’intégralité de la queue, ce qui est absolument génial. Sans ces conditions très exceptionnelles, je n’aurais pas tenté l’aventure avec une enfant aussi jeune.
    Même ainsi, j’avais quand même téléchargé l’appli du parc permettant de visualiser le temps d’attente à chaque attraction, les trucs fermés ou en travaux. Et à chaque fois c’était un jour de semaine hors des vacances scolaires ; il y avait du monde mais ce n’était pas la folie non plus.
    Au final, j’avoue toutefois avoir le même ressenti que toi : Disney est un univers très superficiel qui a un côté bonbon écoeurant. Une fois de temps en temps, pourquoi pas, mais pas plus !

    J'aime

    • Merci beaucoup pour ton commentaire.
      c’est drôle que malgré les avantages et ton organisation, tu n’aies pas plus adhérer.
      Mais je crois que ce côté ‘il faut connaitre’ ou ‘s’organiser’ m’embête un peu. Si tu ne sais pas tu as juste le droit de payer plein pot ton billet et de faire la queue sans profiter. C’est un peu triste.
      Après c’est sur que si ça avait été moins cher et plus près, on irait peut être de temps en temps. Comme on irait à une aire de jeu intérieure alors que c’est une torture pour les parents XD

      J'aime

  14. Je suis une vieille : la dernière fois où j’ai mis les pieds dans un parc Disney remonte au siècle dernier (en 1996 pour être précise).
    J’ai testé Los Angeles et Paris… j’en garde de bon souvenir, mais loin de ce que tu décris… je pense qu’en ce temps là les attractions étaient certes moins nombreuses, mais on en profitait bien mieux.
    Depuis j’ai été au Parc Astérix et à la Récré des 3 Curés… les deux m’ont plus plu : on est moins dans l’usine à loisir.
    J’ai aussi découvert le Puy du Fou et le Futuroscope dont je garde des souvenirs mitigés : beaux spectacles, trop de monde.
    En clair te lire me conforte dans notre ressenti de parents : si d’autres veulent emmener nos enfants dans un parc d’attraction, OK… mais que mes enfants ne comptent pas sur nous pour le faire spontanément ! (Sauf peut être le Puy du Fou ou le Futuroscope)

    Comme il est hors de question qu’ils mettent leurs précieuses vies entre les mains d’un manège de fête forraine, je pense que c’est pas gagné pour qu’ils découvrent les manèges à sensations… A la place on les emmènera surfer avec un voilier !

    Merci pour cet article 🙂

    J'aime

    • Ah, j’ai oublié un point important : je trouve saoulant l’idée qu’il faille tout minuter pour un séjour de loisirs… je comprends que tu aies voulu tenter de faire simple/spontané et trouve un peu écœurant que cela ne soit pas possible/la loose

      J'aime

      • Rah merci pour cette dernière remarque. Je t’avoue que je culpabilisait presque de ne rien avoir organisé et de me plaindre après. Enfin c’est pas tout à fait vrai, j’avais quand même lu des choses, fait les valises, prévu la nourriture, réserver un restaurant pour l’anniversaire …mais de là à télécharger des appli et tout et tout, pff.

        Bon mes premières expériences à Disney datent également des années 90 (ça ne nous rajeunit pas). J’avais moins sentit le côté ‘vache à lait ‘ mais forcément, vu qu’à l’époque je ne payais pas XD

        Le Puy du Fou on a faillit y aller plusieurs fois et ça s’est pas fait, mais j’ai un peu peur de ce qu’il y a à faire. J’ai l’impression que ce ne sont ‘que’ des spectacles (même s’ils sont chouettes). Le futuroscope a l’air chouette. Là encore on a faillit y aller, mais le lapin malade nous as grillé notre budget (plus de 400€ pour un lapin qui ne fait plus caca, on en parle?). Bref, peut-être quand les enfants seront plus grand.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s