La complainte de la mère au foyer

Je me lève, la troisième sonnerie me bouscule, Petit Putois ne se réveille pas, comme d’habitude. Encore un matin, un matin pour rien. Malo et son père déjeunent déjà, moi j’émerge doucement, mon ainé lui est échoué au fond de son lit. Lui qui chantait encore à tue tête à vingt deux heures la veille . Chacun son rythme, il n’est pas du matin. Un matin, ça ne sert à rien. Le papa gère, je vise mes grains de café lyophilisé avec ma bouilloire. Mais très vite le flou laisse place à la course. Vite, vite, on est en retard, en retard, on est sorti beaucoup trop tard du lit.

L’ainé déposé toujours à temps à l’école, on se retrouve en tête à tête avec le petit. J’essaie de faire quelques tâches, lancer une machine de linge ou de vaisselle. Nettoyer, astiquer, balayer. Et puis je finis par prendre un vrai petit déjeuner. Ou plutôt une moitié, soit j’accepte de partager, soit je mange sous les hurlements. Ce n’est pas très avouable pour une mère mais je ne trouve pas toujours intéressant de passer du temps avec mon fils de deux ans. Ce qui me déculpabilise c’est que je pense qu’il ne trouve pas toujours intéressant de passer ce temps avec moi. Parfois on joue, on lit des histoires, on fait l’avion. Envole-moi, envole-moi! Parfois on sort. Et parfois on ne fait rien. Car très vite il est déjà l’heure de préparer le déjeuner et de s’habiller pour retourner à l’école.

J’ai l’impression de passer mon temps à penser à ce que je vais faire à manger. Je cuisine, comme je peux selon le nombre d’enfants dans les pattes. Je mets la table. Attends, c’est presque prêt. Je remplis les assiettes. Attends c’est trop chaud. Je souffle, je souffle et moi qui aime tant manger chaud, je mange toujours froid. Je débarrasse des assiettes plus ou moins pleines. Je passe un coup d’éponge et songe à vider le lave vaisselle. Encore et encore. C’est que le début d’accord d’accord. Le mouvement perpétuel existe. Si les scientifiques causaient un peu plus aux mère au foyer. Il est dans le panier à linge, dans l’évier qui dégueule et dans les couches qui débordent. C’est probablement le pire de mes journées, cette impression d’éternel recommencement. Ce sentiment de satisfaction de la tâche accomplie aussi éphémère que le soulagement d’un grattage sur une piqûre de moustique. Un poids invisible. Aujourd’hui si tu rentres chez moi, tu vois le riz sous la table et les jouets partout. Mais hier, j’aurai passé toute une après-midi à nettoyer. Ou pas. Y a trop de bordel qui traine, et on ne voit que ça. Je ne sortirai pas indemne de cet appartement là.

Enfin, il y a la sieste de l’après midi. Libérée, délivrée. Je pourrais ranger, faire des tâches administratives, écrire sur mon blog, cultiver ma beauté intérieure…mais souvent je m’avachis devant un téléfilm de M6 en grignotant. Quel couillon ce Papa Breizh! Il a mangé tout le chocolat, il fait rien que des bêtises, des bêtises quand j’suis pas là. Et je rêve de partir un jour, sans retour. Mais les yeux toujours fixé sur la montre, je me rappelle que ma vie s’organise autour des horaires de l’école et qu’il va falloir réveiller l’un pour chercher l’heure. Puis mettre la table, sortir le goûter, ramasser les miettes. Oui, c’est toujours la même chanson.

Puis voilà papa, une heure plus tôt ou une heure plus tard. Un bain ou rien. Des coquillettes ou des farfalles. Des câlins ou des bagarres, des larmes ou des rires. Et l’histoire du soir.  Et moi je ne suis qu’une mère. Je fais ce que je peux, je ne peux pas tout faire, mais je fais de mon mieux.

Who run the world? Mums, mums!

 

 

 

 

Publicités

47 réflexions sur “La complainte de la mère au foyer

  1. 🤗 je dois avouer que cette impression de mouvement perpétuel est vraiment désespérant 🤗 Est-ce que tu as essayé de te prévoir une demi-journée d’activité parent-enfants avec Malo? Ici, j’allais au bébé-ludo, 2h où l’enfant peut mettre le bazard (hors de chez toi) pendant que tu prend un thé ou un café 😉
    En tout cas, j’espère que tu vas trouver ton fonctionnement de roulement pour des semaines plus sereines 🤗

    J'aime

    • A vrai dire, notre fonctionnement va être bousculé bientôt.
      Mais les activités restent une bonne idée, je viens seulement de découvrir ce qu’il y avait dans le coin. Ce n’est pas tellement dans ma tradition familiale de faire ce genre de choses, du coup je n’ai pas toujours l’idée. Et puis il était difficile de connaitre la durée pendant laquelle je serai à la maison vu que je suis au chômage (et non en congé parental). Je crois qu’au début ça nous allait bien ce rythme, le temps de prendre nos marques mais avec l’arrivée de l’hiver et de la grisaille, on a commencé à tourner en rond.

      Aimé par 1 personne

  2. Déjà, bravo pour ce super chouette article musical ! je crois que je les ai toutes trouvées 🙂 Et oui : être mère au foyer comporte une part non négligeable de tâches ingrates. Je ne t’en admire que plus. Je crois que la vérité, c’est que tu fais de ton mieux, et tu fais suffisamment bien. C’est vrai, quoi, tu ne veux pas que tes gamins soient névrosés et angoissés, avec une mère parfaite tout à fait flippante ? alors continue comme tu fais : c’est très bien, et c’est assez.

    J'aime

    • Haha oui j’ai une haute culture musicale XD
      Je ne doute pas que mes enfants seront un jour névrosés et angoissés (en même temps je préfère ça à la psychose) mais il est clair que ça ne sera pas à cause de ma perfection maternelle XD Quant à l’ennui, il parait que ça stimule la créativité (en matière de bêtises).

      Aimé par 1 personne

  3. Je me reconnais bien là… encore et encore. Avant je ne supportais pas le fait de laisser mes enfants à garder lorsque je ne travaillais pas mais maintenant je le fais une à deux fois par semaine pour la survie de tous! 🙄 tu ne t’accorde jamais de journée (horaire scolaire évidemment 😒) seule?

    J'aime

    • Ca compte quand le papa a pris une demi journée de congé pour garder mon cadet pendant que j’étais à un rdv pole emploi?
      Je t’avoue que j’y ai songé à la fin de l’année dernière car je commençais vraiment à étouffer et à ne plus supporter les enfants, ce qui me rendait insupportable et les rendaient donc insupportables par contagion. Mais les choses vont changer dans les prochains temps donc cette routine qui m’a reposée puis ennuyée, je la savoure aujourd’hui.
      (et sinon tu ne dors pas la nuit?)

      Aimé par 1 personne

      • Hihi et bien non je ne dors pas la nuit toujours la même rengaine depuis 18mois, je tente un sevrage nocturne parce que je suis au bout de ma vie là… et oui ça compte quand même ici papa présent que un week-end sur deux c’est pour ça que je délègue à la crèche. Tu as raison de profiter mais si tu le ressens ne culpabilise pas, comme tu dis vous serez tous heureux de votre journée et surtout de vous retrouver 😘😘

        Aimé par 1 personne

      • Je compatis.
        J’ai testé la version maman solo la semaine (l’année dernière) et je sais à quel point du temps seul est plus que nécessaire.
        Mais du coup , là en étant à la maison (et donc pas obligé de quitter mon boulot pour un appel de l’école ou à angoisser d’avoir envoyer le petit à la crèche avec un début de rhume) avec le papa le soir, j’ai l’impression que c’est du grand luxe XD

        J'aime

  4. On ne partagerait pas la même maison, non ? Parce que présentement j’ai du riz sous la table et des jouets éparpillés au sol (et je commente les blogs des copines au lieu de passer l’aspi ^^). On fait ce que l’on peut et c’est déjà pas mal non ?
    Bon allez je vais quand même m’en charger avant que la petite ne se jette dessus au réveil de la sieste !!
    Nettoyer, balayer, astiquer kaz la toujours penpan (ou presque) !

    J'aime

    • Du riz et des miettes de galettes, c’est fou que c’est salissant la pâte feuilletée! xd
      Moi aussi je devrai passer l’aspirateur, mais le petit étant à la sieste, je risquerai de le réveiller. Je vais donc trouver une autre activité…tiens les chocolats de Noël trainent…où pourrait je les ranger?

      J'aime

  5. Toujours regarder l’heure, toujours être occupée, être en mouvement perpétuel et toujours se demander quand est-ce que ça va s’arrêter. Mon quotidien ici aussi.
    As-tu une halte garderie par chez toi ? Cela te permettraitd’avoir une demi-journée ou plus pour toi. Je vais tenter, pour ma dernière, mais c’est pas gagner, elle ne veut pas se décoller de moi. Et sinon, je laisse les enfants le samedi matin à mon mari une fois de temps en temps et je pars de chez moi, ce temps n’est que pour moi.

    J'aime

    • Je compatis.
      Je laisse aussi les enfants à leur père le mercredi soir pour aller faire du yoga. Je manque parfois de motivation pour ressortir le soir mais suis toujours satisfaite en rentrant. Et puis le weekend je pars aussi faire du shopping parfois , c’est agréable. Lui aussi part courir ou va à la piscine. On a besoin de ces moments juste pour nous tout seul.

      J'aime

  6. Je me retrouve assez. Mais mon mari emmène ma fille à l’école le matin et elle mange à la cantine. Et sinon, ce qui me sauve assez, mais je n’ai pas terminé, c’est de limiter les jouets. Et une place pour chaque chose et chaque chose à sa place. J’essaie de désencombrer un peu aussi. Et surtout, je ne regarde plus la télé, car une fois planté devant, c’est difficile de s’en extirper et puis je trouve personnellement que c’est beaucoup de temps de perdu. J’ai tellement de choses que j’ai envie de faire et qui m’intéresse, mais je n’ai pas le temps de tout faire . . .

    Aimé par 1 personne

    • Vraiment je n’arrive pas à limiter les joutes. Enfin on a laissé beaucoup de choses dans les cartons, et même réemballé certains, mais ça reste hyper bordélique. On a notamment beaucoup de légo et de playmobil, donc plein de petites pièces. Et puis on est tous très bordélique dans la famille XD
      Pour la télé faut que je me remotive. Je la mettais moins quand on a aménagé et c’est dingue soudain le temps et la dispo que tu as. Mais dès que je suis un peu fatiguée j’ai tendance à m’y agglutiné (tu vois, là elle est en fond sonore)

      Aimé par 1 personne

      • Bah on ne peux pas avoir que des qualités 😅 Nous on a pas mal de duplo. j’ai investie dans des caisses en bois empilables celui permet de ranger plus facilement. Pour la télé, je ne peux pas te jeter la pierre, je suis aussi parfois tentée. Mais si c’est le soir, je me dis que dans ce cas, mieux vaut aller bouquiner un peu ou carrément aller se coucher.

        J'aime

  7. Ici, on a l’impression depuis quatre mois d’être constamment en train de répéter la même boucle temporelle : préparer le bib – changer la couche – donner le bib – laver le bib. Et idem pour la grande : manger – école – manger – école – manger – dodo… Et la lassitude s’en va, et revient, comme une chanson populaire. Des fois j’me dis j’vais voyager, souvent j’ai envie de rester là, et la reprise du boulot ne va sans doute rien arranger, en n’ajoutant que davantage de routine à la routine. Mais il suffit d’un sourire de la petite, d’un rire de la grande, d’une séance de chatouilles ou d’une session lecture sous le plaid pour que la journée soit plus belle que toutes les autres. Est-ce que ça compense le fait d’avoir toute la semaine la tête dans le guidon ? Peut-être pas complètement. Mais est-ce que je regrette ? Jamais. Sauf peut-être quand le miniformat hurle trop fort pour la vingt-deuxième heure d’affilée de la journée. Heureusement qu’on est deux à la maison, n’empêche. Toute seule, je le vivrais sûrement moins bien. (PS : oui, l’ennui stimule la créativité : la preuve, cet article tout en musique ^^)

    J'aime

    • Haha merci pour ton commentaire criant (chantant) de vérité.
      Parfois il y a de petites choses qui illuminent le quotidien, parfois c’est juste ennuyeux et parfois c’est carrément insupportable (j’ai un combo terrible two et fucking four à la maison qui à certains moments me tape sur les nerfs, et bien sûr, plus je suis énervée, plus ils sont énervés, et bien sûr tu n’as même pas le droit de les laisser seul pour aller faire un tour!)
      Et puis t’as bien raison pour la créativité, tiens du coup je vais les laisser s’ennuyer pour développer leur potentiel XD

      J'aime

  8. Excellent cet article ! Et un peu angoissant aussi… j’ai pratiqué quelques temps et je dois dire que me suis très vite lassée. L’eldorado de la sieste ne me suffisait plus ! Je déteste tellement cuisiner, que ce simple constat m’a convaincu de trouver un moyen de le faire le moins possible ^^
    Bref, qui a dit qu’on ne bossait pas quand on était au foyer, hein, qui ?! Parce que même si on enlève la confection des repas, le gavage des enfants, le nettoyage de la table, il y a encore le ramassage de fringues, le tri, le remplissage des machines, le pliage, le repassage (dont je m’affranchis d’ailleurs :-P), le rangement…
    Je suis pour que l’ensemble de la population qui considère que mère au foyer n’est pas un travail parte en stage 3 semaines dans une famille avec (juste) 2 enfants. Et on en reparle après 😉

    Aimé par 1 personne

    • Mais tu sais que tu tiens un truc là.
      Et si on faisait une sorte de service au foyer comme on faisait le service militaire à l’époque. On enverrait les jeunes comme garçons au pair dans les familles et ils devraient apprendre toutes les tâches domestiques. Comme ça en plus, on résout le problème du patriarcat.
      Moi j’ai aussi souvent pensé emmener mon môme (à l’époque où je n’en avais qu’un) dans les lycées pour promouvoir la contraception (bien sûr il aurait fallu que je leur laisse la nuit, c’est là que ça prend toute sa dimension).

      Aimé par 1 personne

  9. Je ne te dis pas merci pour les quelques chansons qui vont me rester dans la tête jusqu’à ce soir 😅😅
    Je découvre depuis peu le quotidien avec 2 enfants mais je me reconnais déjà dans cette course perpétuelle après le temps. Les choses s’organisent petit à petit mais il y aura encore des ajustements à faire !
    Ceci dit pour l’instant je n’ai pas de pression avec les horaires : la Biscotte ne va pas encore à l’école et je ne reprends le boulot qu’en juillet.
    J’espère que tu vas trouver ton équilibre 😘

    J'aime

    • Pour l’équilibre c’est pas gagné, encore de nombreux bouleversements familiaux à venir les prochains temps.
      Mais je crois que de toutes façons avec des enfants, c’est toujours à réajuster. Une sorte d’équilibre dû aux mouvement des pièces. Je me souviens aussi de nos débuts à quatre, au début c’est le flou, puis chaque fois que tu gagnes une heure entre les repas du petit ou que le grand s’occupe seul, tu as l’impression de retrouver un peu d’air.

      J'aime

  10. Vu toutes ces références musicales tu aurais même pu dire la rengaine de la mère au foyer! Mais c’est très bien vu, cette impression de mouvement perpétuel, de satisfaction si éphémère qu’on ne la sent même plus passer…

    J'aime

  11. Je te comprends, le panier de vêtements sales aussitôt vidé, aussi vite remplit, le plan de travail nettoyé en 15 min et salit en à peine 2 …. Non il y a vraiment des moments où j’ai envi de jeter l’éponge au sens propre comme au sens figuré. Et a tout cela on ajoute une bonne longue journée de travail. Quand est ce que je me repose?!!!!
    Je te souhaite bon courage.

    J'aime

    • Haha c’est exactement ça.
      Après une (première) journée de travail c’est déprimant. Mais l’avantage quand tu travailles, c’est quand tu manges (et tes enfants aussi) à l’extérieur : tu ne fais pas à manger, tu ne fais pas la vaisselle, tu ne nettoies pas les miettes XD Bon mais sinon, le désavantage c’est qu’il te reste quand même plein de tâches ménagères et moins de temps.

      J'aime

  12. Tiens c’est drôle ça m’a rappelé ma vie d’il y a quelques mois 😉 . Sauf que moi je ne faisais presque jamais de ménage et de rangement avec les enfants, la chance d’être en congé parental indemnisé, j’avais l’impression de ne pas être payée pour ça… J’ai hâte de savoir quels sont ces changements à venir dont tu parles, j’espère que tu nous resteras quand même un peu !

    J'aime

    • T’as peur que je partes? On n’est plus si nombreuses de ‘notre’ génération.
      Mais t’as raison, le congé parental ça devrait être d’avantage pour exercer ses fonctions maternelles que domestique.
      Bon mais moi je suis au chômage, normalement je suis payée pour chercher un job…

      J'aime

  13. Oui…il faut bien du temps pour s’y faire. D’ailleurs certains ne s’y font jamais vraiment. Et puis beaucoup de gens ne s’imaginent pas ce que s’occuper du foyer implique 😀

    PS: c’est vrai qu’on a souvent l’impression de passer notre temps à calculer les repas…

    J'aime

    • Oui je crois que le manque de reconnaissance est dur. En même temps c’est très ingrat, tu vois toujours la vaisselle qui dégueule de l’évier sans imaginer que trois machines ont été lancées, des vêtements rangées, des repas préparés et engloutis…bref, tu vois ce qui n’est pas à sa place.
      Mais je crois bien que je ne serai jamais très douée comme femme d’intérieure (du moins pour les tâches ménagères, parce que riche je veux bien resté à la maison). Je crois d’ailleurs que mon compagnon est bien meilleur que moi que moi dans le domaine (souvent quand il garde les enfants, il en profite pour faire le ménage). Bon ça compense le fait qu’il soit plus bordélique (et c’est peu dire)

      J'aime

  14. J’adore ! Moi aussi je m’y reconnais. Les lessives, le ménage, la vaisselle… tout en gérant les cris et les frustrations ! On a beau dire, je suis contente que mes enfants grandissent !

    J'aime

  15. Bon déjà, dès la deuxième ligne, la petite référence à Goldman, j’étais conquise ! Et en avançant dans la lecture, je me suis fait carrément le film de tout ce medley… qui m’a rappelé bien des souvenirs de mon propre congé parental. Bravo !

    J'aime

  16. Pingback: A lire sur les autres blogs – janvier 2019 – La Famille Ours

  17. oh la la c pas gai ! il faut avoir une vie professionnelle et ou une passion: que la maison et les enfants c chiant ! pouvez-vous trouver un job a mi temps quand le cadet sera a l’ecole ? allez bon courage, oui la vie c’est toujours le recommencement des memes taches perpetuelles: heureusement qu’il y a le social, les livres, les films, les sorties, les voyages ! (moi j’ai fait le choix de n’avoir qu’un enfant)

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s