Un mois sans sucre ajouté : mon défi

Ça me trottait dans la tête depuis un moment, plus d’un an en fait. Je ne me rappelle plus comment m’était venue l’idée. Surement après avoir vu une de ces émissions qui diabolise le sucre et réhabilite le gars. J’avais décidé d’éviter le sucre ajouté, le raffiné, le rapide, le simple. Comme ça. Un mois, juste pour voir.

Pourquoi le sucre et pas autre chose?

J’ai l’impression qu’aujourd’hui, on parle partout des dangers d’une alimentation trop sucrée. Paraitrait même qu’en matière de poudre, le sucre est plus addictif que la cocaïne. Paraitrait aussi qu’on en trouve partout, beaucoup. Les ‘sucres cachés‘ qu’ils appellent ça. Et moi, me faire prendre pour un pigeon par les industriels, j’aime moyennement (cela dit, je sais aussi qu’on ajoute de l’eau partout pour augmenter le poids des aliments, c’est pas pour autant que je veux arrêter l’eau). J’ai aussi vu passer ça et là, des témoignages de gens qui se désintoxiquent (tu le sens le champ sémantique qui te donne l’impression d’être un junkie?) et retrouvaient énergie folle et teint radieux. Alors j’ai eu envie de tenter.

J’avoue, ça me paraissait facile. N’étant pas un bec sucré, je ne craignais pas le manque. J’imaginais bien qu’il allait falloir cuisiner un peu plus pour éviter le tout fait. Je me demandais juste comment j’allais me passer de jambon. Mais concernant l’impact sur la santé, voire l’écologie, j’aurai pu faire un défi végétarien, sans PLV ou sans gluten. Mais pour moi, me priver tout un mois de steak, de crème et de nouilles, était insurmontable. Par contre le chocolat, les milles feuilles, les glaces, les sodas, … ça ne m’effrayait pas.

Quelles règles du jeu?

J’ai vu quelques reportages, lu quelques témoignages et préconisations. Je me suis perdue dans les sucres complexes qui n’étaient plus lents. J’ai fait demi tour devant l’index glycémique qui changeait au gré du temps et mode de cuisson. Je me suis égarée au milieu des noms chimiques qui enrobent le sucre.

J’avais décidé de faire simple : éviter le sucre ajouté dans les aliments (glucose, dextrose, sirop de tout et n’importe quoi…) mais garder celui naturellement présent. Après tout, je n’ai pas de problème de santé particulier, je n’ai juste pas envie qu’on rajoute du beurre au lard, enfin du saccharose à la compote. Malgré tout, même quand le sucre semblait nécéssaire (pour une fermentation par exemple), je décidais de passer mon chemin, juste pour ce mois.

C’est donc ainsi que je décidais que septembre serait le mois idéal pour mon défi, un mois sans sucre ajouté. Après tout, la rentrée a toujours été propice à l’émergence de bonnes résolutions. Surtout après le lâcher prise (laisser aller?) des vacances. Parfait pour débuter! La vieille pourtant, je faillit faire demi tour, apprenant qu’il y avait du sucre dans la bière (sirop de glucose). J’avais déjà effectué des défis neuf mois sans alcool, c’était rude. Finalement je me raisonnais, ça compenserait les apéros d’été.

 

Lundi 2 septembre, je me levais donc bien avant l’aube (rentrée scolaire oblige), prête à me lancer dans un mois sans jambon, sans bière, et sans sucre ajouté.

Et toi, tu as déjà tester des régimes d’évictions? Tu te prends aussi la tête sur ton alimentation avec tout ce qu’on entend? Tu penses qu’on peux vivre sans sucre? Et sans bière?

21 réflexions sur “Un mois sans sucre ajouté : mon défi

  1. Et bien je suis curieuse de lire ton témoignage ! J’ai changé d’alimentation en avril dernier – disons plutôt que j’ai réduis les merdouilles – gâteaux et sucreries principalement – défi régime pour ma part. Et encore je n’ai pas supprimé tous les sucres ajoutés (il y en a dans le jambon ? sérieusement ? :-((( …). Je peux simplement te dire que le phénomène de sevrage et bien réel (et très flippant). Il m’a fallu 3-4 jours pendant lesquels j’avais vraiment l’impression d’être en manque, comme quand j’ai arrêté de fumer. J’ai compensé avec des bananes – beaucoup de bananes, au début je pouvais en manger 10 par jour ^^ – Et puis ça s’est tassé (heureusement bcp plus vite que pour le tabac. Je ne te fais pas la liste des effets positifs tellement j’en ai vu, en plus de la perte de poids (presque) sans effort ! Bref, hâte de découvrir ton expérience !

    J'aime

    • Mais comment on fait pour manger dix bananes par jour?
      Je ne sais pas pour le sevrage, l’autre fois, j’avais l’impression de l’être un peu en réduisant le café. Mais j’ai dans l’idée que je ne mange pas si sucrée que ça. Le souci, c’est qu’il y en beaucoup plus que ce qu’on voit. Et puis dès qu’on est un peu fatiguée on grignote (et pas des pommes et des amandes bio), on cuisine moins et on réchauffe plus… tout doucement, j’avais pris quelques kilos ces derniers mois l’air de rien.

      Aimé par 1 personne

  2. Alors moi, je fais une éviction des PLV, mais ce n’est pas vraiment par choix. Ça a été assez dure au début surtout parce que je buvais du chocolat au lait le matin. Mon mari n’est pas trop crème alors ça a été. Par contre, les desserts sans lait ni crème, c’est franchement pas ce qu’il y a de plus répandu. Mais heureusement, je peux conserver le beurre. J’avoue que sinon, ça m’aurais vraiment fichu un coup au moral !
    Pour le sucre, je n’ai pas fait d’éviction au sens strict, mais j’en consomme de moins en moins depuis plusieurs années. Et j’avoue que je suis désintoxiqué, car trop de sucre m’écœure. Par contre, je suis adepte du sucre intégral 🙂 Mais j’en utilise assez peu, surtout pour faire des gâteaux. En fait, doucement, mais sûrement, j’ai fait évoluer mon alimentation et ça me va très bien. Il y a seulement dans les périodes où je suis vraiment très fatigué que je craque pour du picard, mais j’avoue que ça fait un bail maintenant.
    Bon courage pour ton mois sans sucre 🙂

    J'aime

    • Je trouve ça dur pour les PLV, je ne me sentiras pas capable d’être végan par exemple. Pourtant je mange peu de yaourt et de lait, mais alors la crème, le fromage, le beurre..oui en fait j’aime le gras XD
      Pour le sucre, je réduis aussi si je cuisine. C’est un véritable souci à la maison car les enfants sont très friands de sucre (forcément) et même si j’ai parfois l’impression de les empoisonner (oui carrément) j’ai du mal à trouver des alternatives qu’ils acceptent. Surtout au petit déjeuner où je préfère leur donner un gâteau industriel ou des céréales plutôt qu’ils ne s’en aillent le ventre vide. Un vrai dilemme pour moi!

      J'aime

  3. Bravo pour challenge, hâte de lire le bilan. J’ai fait du diabète gestationnel pendant ma grossesse, alors je sais ce que c’est (même si j’avais pas pour autant rayé le sucre de mon alimentation)..! Bon courage!

    J'aime

  4. Pas de régime d’éviction ici… mais je fais attention à ce que je mange. Pas dans le sens régime, mais dans le sens « mieux manger ». J’utilise souvent du sucre complet dans mes pâtisseries, de moins en moins de gâteaux industriels,… par contre, honnêtement, je ne sais pas si je pourrais passer au « Zéro sucre » (donc zéro chocolat, zéro bière….) (sauf bien entendu si c’est médicalement préconisé). J’ai hâte d’avoir ton retour à la fin du mois 🙂

    J'aime

    • Oui en règle général, je suis un peu comme toi. Je m’en fiche des calories mais pas des calories ‘vide’. J’aime les bonbons et ça me va que mes enfants en mangent mais je veux aussi qu’ils mangent des légumes. Qu’ils aient leur lots de vitamines, qu’ils sachent à quoi ressemble un poireau et l’importance de cuisiner. Même si on va aussi au Mac Do 🙂

      J'aime

  5. J’attends avec impatience ton bilan sur ce mois sans sucre ajouté ! Ici j’essaie au maximum d’éviter les produits « industriels » (charcuterie preemballee, gâteaux sucrés, plats tout prêts etc) donc je pense que ça réduit déjà un peu. A la maison j’utilise du sucré de canne complet mais je dois avouer que je ne suis pas très sucre donc ça va (les fruits ça va mais les gâteaux c’est pas vraiment mon truc), finalement le plus dur ce serait d’éviter le chocolat je crois, et encore j’ai de la pâte de cacao pure à la maison et c’est une tuerie avec du lait d’amande ! Bon courage 😉

    J'aime

    • Oui en fait, moi non plus je ne suis pas très sucre. J’ai l’impression de tricher un peu du coup car c’est pas si compliqué d’éviter de manger des gâteaux ou des pâtisseries par exemple. J’essaie aussi de faire beaucoup de choses maison mais c’est pas toujours évident car ça représente une contrainte temporelle non négligeable quand la vie est déjà une course. On jongle, on jongle!

      J'aime

  6. Aaah quel teasing, je suis curieuse de ce que ça change ! Ici, pour mon aîné, j’avais arrêté les PLV pendant les 6 mois d’allaitement. Étant déjà végétarienne (par choix), ça m’a rendu presque vegan (par contrainte) et ce fut dur parce que je ne l’avais pas choisi. Trois ans plus tard, parfois j’ai envie de réduire les PLV par choix éthique et je le vis du coup beaucoup mieux, que ce soit moralement ou socialement !

    J'aime

    • Je comprends tout à fait. La différence entre quelque chose qu’on fait sous contrainte et quelque chose qu’on fait par choix est énorme.
      J’avoue que j’aurai quand même du mal à assumer tous mes choix éthiques, mais j’avance aussi de ce côté là. Je viens de comprendre il y a quelques mois pourquoi c’était pas top de consommer du lait pour les végan, jusque là je ne voyais pas le souci vu qu’on ne tuait pas les vaches (pareil avec les oeufs). J’avance 😉

      J'aime

  7. Pingback: Un mois sans sucre ajouté : Semaine #1 – Jouer à cache-cache | Câlin & Risette

  8. Pingback: Un mois sans sucre ajouté : Semaine #2 – #healthy | Câlin & Risette

  9. Un défi audacieux, intéressant et sain. J’ai vu plusieurs enquêtes sur les sucres cachés et leur impact sur la santé, franchement ça fait frémir. Mais je n’ai jamais eu le courage de me lancer ce défi, étant pourtant très peu friande de sucre. Mais je savais à quel point on en trouve partout et ça m’a dissuadée de me lancer là-dedans car cela demande beaucoup de persévérance, notamment lors des courses! 😉 Je te suis de près.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s