7

Bons baisers d’août

Août, je n’écris pas, je flemmarde. Je vous lis sans commenter et traine à répondre à vos mots. Je ne réfléchis pas, je rêvasse. Je procrastine des articles qui n’ont qu’une esquisse de titre.

Je regarde les jours qui défilent. Je profite de l’omniprésence de Papa Breizh à la maison pour un mois. Je rentre du travail et fourre mon nez dans le cou de mes bébés. On visite tous les parcs de la ville à quatre. Je gueule sur Papa Breizh à qui j’en veux de partir et lui laisse changer toutes les couches qui puent pour le punir.

On se bat avec le Putois qui fait pipi partout sauf au bon endroit et réclame sa Pampers avec des yeux de chat potté. On lui apprend l’alphabet quand même, histoire de ne pas être à la traine en maternelle. Et on se marre en faisant Hue Coco! « Non Putois, pas hue coco sur ton petit frère! » Les pages du calendrier se tournent et je me dis qu’il est temps de lui trouver un sac pour la rentrée. Peut-être aussi de retrouver les horaires de l’école. Et aussi les étiquettes que j’ai fini par acheter et paumer. J’ai pris celles avec un loup. Ahouuu!

Malo revendique bruyamment le droit de se retourner sur le bidon puis de pleurnicher puisqu’il est sur le ventre. La nuit, il rampe jusqu’au sommet de son lit et gratte doucement le bois. Je crois qu’il creuse un tunnel. Au petit matin, si je le prends avec moi, c’est mon dos qu’il grattouille. Ou mon œil.

Août est drôle, en pointillé, en journées qui ne se ressemblent pas. Avec un goût de rentrée des classes quand il est pluvieux. Avec un goût d’été qui s’étire à dîner d’apéros. Mais déjà les tramways se remplissent à nouveau et les magasins ôtent leurs écriteaux où il est noté en gros « fermeture annuelle« . Et moi je fais encore un peu comme si après août, il n’y avait pas septembre.

 

26

Est-ce que les deuxièmes grandissent plus vite?

J’ai mis Malo sur le coté, et là, paf, il s’est retourné sur le ventre.Ça m’a fait comme un coup d’ils-grandissent-trop-vite. Bien sûr, j’aurai pu m’y attendre. Le bébé aura six mois la semaine prochaine. N’empêche qu’en âge corrigé, il a eu quatre mois la semaine dernière. Pourtant à voir mon fil instagram plein de nouveaux nés, je m’étais bien rendue compte que mon bébé n’était plus un nourrisson. Ça et le poids quand je le soulève. Lire la suite

25

Les tunnels

L’autre jour, dans un article où Je Ne Suis Pas Une Poule se plaignait de la fatigue des premières semaines avec bébé, Die Franzoesin évoquait le tunnel des trois premiers mois. Moi, j’avais souvent entendu parler de quatrième trimestre de grossesse. L’idée étant que les enfants naissaient avant maturation complète, sinon ils ne pourraient pas sortir vue leur grosse tête. Lire la suite

20

Occuper un enfant de deux ans et demi : 6 do it yourself du pauvre

Ah l’été, le farniente, le soleil, les barbecues … Et les enfants en vacances! Pas besoin d’attendre qu’ils soient scolarisés pour pouvoir profiter de vos têtes blondes pendant de longues semaines estivales puisque les nounous, elles aussi, partent en vacances (et sans vos mômes, les ingrates!). Bien sûr, en cette période de lâcher prise, il peut paraitre plus simple d’occuper des enfants déjà à moitié assommés par la chaleur. Ils suffit d’ouvrir la porte et de les laisser courir nus dans le jardin aménagé d’une balançoire, d’une piscine, d’un toboggan et d’un bar à cocktail.  Mais si comme moi, tu n’as en guise d’espace extérieur qu’un tout petit balcon qui accueille déjà trois plans de tomates de l’année précédente (oui je sais, ce ne sont pas des plantes vivaces) et deux fraisiers pour lesquels tu espères bien que la canicule aura raison de leur peau puisque leur fruit ne sont pas très gouteux (d’aussi loin que je m’en souvienne parce que désormais le chat mange les fraises avant que je n’ai le temps de les tester), si comme moi tu vis dans une ville où l’été consiste en une longue alternance de jour où il fait moche et il pleut et de jours (et de nuit) où il fait 40°, alors il te faudra occuper tes bambins contraints et forcés de rester enfermés la lumière allumée (oui, soit il fait gris, soit les volets sont fermés). Je te propose donc quelques DIY avec trois fois rien qui pourront aussi t’être utile si enfin arrivé dans ton mobil home au bord de mer, après 1000km de route dont 900km de bouchons, tu te rends compte que tu as oublié le sac de jouets. Ou si, bien trop occupé à prendre l’apéro dans le jardin des voisins, tu as besoin que tes marmots s’occupent un peu seul. Lire la suite

32

Des étiquettes pour l’école

Y a comme un parfum de rentrée scolaire. Je sens bien que les étals de mon supermarché, qui débordent de melons et de tomates, ne vont pas tarder à se remplir de petits cahiers à spirales avec grands carreaux. D’habitude je passe et constate « ah déjà » avec un une vague nostalgie des listes à rallonge (de toutes façons, il manquait toujours une couleur de protège cahier qu’on filait acheter à prix d’or à la papeterie mi-septembre).

Mais cette rentrée-là, a un goût de première fois, d’enfants qui grandissent trop vite et de temps qui file à toute allure. Cette rentrée-là, c’est la première de Petit Putois. A force de pousser comme ça et de se faire appeler le ‘grand‘ depuis qu’il a un petit frère, il fallait bien que ça arrive. Il parait que même dans les pays où les enfants sont scolarisés à cinq ou six ans, on les trouve encore trop petits pour y aller. Mais vous comprenez, mon bébé à moi n’aura même pas trois ans…

Lire la suite