20

Trois mois à quatre : avoir deux enfants

Dimanche matin tôt, sept heures et demi, j’entends des grognements, le bébé s’agite. Je pourrais feindre de les ignorer mais ils se transformeraient en hurlements. Je tente la tétine sans succès. Ça fait à peine deux heures que je suis recouchée, trois heures qu’il a mangé. Je l’informe sur le ton du reproche que ce n’est pas l’heure. Il s’en fout, il n’a pas de montre. Lire la suite