23

Frères

On était lundi. Ça débutait mal. Je ne sais pas qui a inventé le lundi. Sûrement un petit aigri aux cheveux gras et pull à losanges. Le même qui a inventé le matin et les changements d’heure. C’était le milieu des vacances. Le moment où les enfants ont récupéré toute leur dette de sommeil et qu’ils regorgent d’énergie à canaliser. De mon côté, j’étais fortement à la bourre quant à mes remboursements et cumulais les pénalités de retard. Papa Breizh m’avait réveillée vers cinq heures en partant prendre le train qui l’emmènerait passer ses semaines à l’autre bout de la France pour trois mois. Prochain retour prévu dans quinze jours. Malo m’avait réveillée à sept heures pour une histoire de tétine perdue. Ce n’était pourtant pas faute de garnir son lit de multiples sucettes. Phosphorescentes de surcroît. Petit Putois m’avait réveillée à huit heures trente déterminant qu’il était temps de commencer la journée et de petit déjeuner.

Bref,je n’avais pas envie. Pas envie du tout. Lire la suite

Publicités
20

Trois mois à quatre : avoir deux enfants

Dimanche matin tôt, sept heures et demi, j’entends des grognements, le bébé s’agite. Je pourrais feindre de les ignorer mais ils se transformeraient en hurlements. Je tente la tétine sans succès. Ça fait à peine deux heures que je suis recouchée, trois heures qu’il a mangé. Je l’informe sur le ton du reproche que ce n’est pas l’heure. Il s’en fout, il n’a pas de montre. Lire la suite

8

Le grand frère

PENDANT LA GROSSESSE

Quand on a trainé Petit Putois à la première échographie, on n’a pas trop réfléchi à l’impact que ça pourrait avoir. Il était là, on était là, c’était un jour sans nounou, on a embarqué trois jouets, deux pom’pots et roule la poussette. Quand on a passé la porte de la salle de consultation la sage femme l’a regardé et a dit « Voilà la grand frère. ». Le grand frère? Mon tout petit bébé? Ça nous a fait tout drôle au papa et à moi. Lire la suite