De l’inavouable vérité sur mon accouchement

Quand on me demande comment s’est passé mon accouchement , je réponds « bien« . Heureusement on me demande rarement. Par contre quand je sens qu’on en attend plus que le simple « ça va » de politesse, je suis bien obligée d’avouer….

Pour vous planter le décor, il faut que je vous dise que j’avais très peur de l’accouchement. Comme beaucoup je pense. A raison, je pense. Au point de penser parfois que je n’aurai jamais d’enfant. Si vous avez déjà vu un vagin et si vous avez déjà vu une tête de bébé, vous ne pourrez que comprendre mon désarroi. Moi qui ne suis déjà pas très à l’aise avec un tampon …. Et puis souvent comme exemple de la pire douleur possible, on évoque l’accouchement. Y a aussi cette histoire d’épisiotomie qui n’est pas pour me rassurer. Ce qui ne me rassure surtout pas dans cette histoire, c’est qu’on me dise que ça ne fait pas mal car on coupe pendant une contraction. Ça veut dire que la douleur est tellement forte que même si on te coupe la chair à vif tu ne ressens rien?! .. Bref je n’étais pas emballée.

Et puis un jour le désir d’enfant a dépassé la peur et je me retrouvais enceinte. Mais vous comprendrez que lorsque la gynécologue m’a demandé comment j’envisageais mon accouchement , j’ai répondu  » peu importe mais si je pouvais ne pas être là« . J’avais quelques idées sur le déroulement des faits. J’avais vu Le Premier Cri avec une copine. Je ne voulais pas accoucher dans mon salon avec des potes et qu’une copine doive aller chercher mon placenta. D’ailleurs à ce moment là du film, mon amie et moi nous sommes retournées l’une vers l’autre en se demandant si notre amitié était assez forte pour ce genre d’épreuve … je crois qu’on a surtout décider que si on avait des enfants, ça serait à l’hôpital. J’ai vu une vidéo sur la méthode Leboyer : accouchement dans l’eau, lumière tamisée, recevoir le bébé en minimisant les agressions de l’environnement. J’ai vu un accouchement qui prônait tout le contraire, à la dure! dans la mer russe, les bébés tout nus dans la neige pour les rendre le plus forts possible. Mais au fond ce que j’attendais moi c’est que les hommes accouchent à notre place, Junior plutôt que Baby Boom. L’option secondaire envisagée, qui est pratiquée dans certaines pays, était la césarienne de ‘convenance’. Ça y est, vous hurlez? Non parce que s’il y a bien un truc qui déprime les femmes, c’est de se ‘faire voler » son accouchement par une césarienne d’urgence. On arrive finalement à passer outre en se disant qu’il y avait danger pour le bébé ou la maman. Mais alors j’ai bien retenu (de mon ardente lecture de Doctissimo et autres forums) que les césariennes de confort étaient des abominations. De toutes façons, actuellement même le fait de vouloir une péridurale est parfois mal jugé. Je ne vois pas en quoi une femme accouchant sans péri serait plus méritante. D’ailleurs pourquoi faudrait-il mériter notre petit en agonisant pendant des heures? En quoi la douleur rend-t-elle les choses plus belles? Peu-être un rapport avec notre héritage chrétien qui nous dit « tu enfanteras dans la douleur« .(Il ne faut pas prendre de plaisir à la conception non plus.) Tout ça pour nous punir d’un ancêtre lointain qui aurait goûter à un fruit défendu. Alors c’est ça l’histoire? On paye les pots cassés de nos aïeux et nos arrières petits enfants paieront les nôtres?

Mais bon, peu importe la façon dont on envisage son accouchement, ça se passe rarement comme on l’espérait. Je peux d’ores et déjà vous confier que ce n’est pas Papa Breizh qui a enfanté. J’ai suivi mes cours de préparation à la naissance qui m’ont révélé des choses encore pires que celles que je redoutais. Je massais mon périnée, je me préparais à respirer, à faire le dos rond pour la plus grosse piqûre de ma vie, à pousser et à poireauter des heures aux rythme des contractions. Pendant tout ce temps, Bébé Putois grandissait, bien confortablement posé sur ses fesses. Tellement confortablement qu’il y restait sur ses fesses. Du coup, on a commencé à me parler de césarienne. On m’a planté des aiguilles dans les doigts de pieds pour qu’il se retourne. Ça m’a immunisé contre l’acupuncture. Deux presque diplômées ont appuyé à fond sur mon bidon. Un quart de tour qu’il a fait le Putois avant de se réinstaller comme il était. On m’a fortement encouragé à la voie basse tout en me disant que j’avais le choix. « C’est un peu plus compliqué pour un siège m’a-t-on précisé, la péridurale est obligatoire » (et internet de préciser que l’épisiotomie était presque systématique). Il fallait réunir trois conditions : une maman motivée, un bébé de taille standard et un bassin adapté. J’avais des doutes sur la première condition. Bien qu’ils me laissent le choix je n’avais pas l’impression de l’avoir. J’ai fait une échographie de morphologie fœtale le lendemain de la version par manœuvre externe. Une étudiante m’a martyrisé le ventre dans tous les sens malgré mes plaintes jusqu’à ce que la la sage femme viennent prendre les mesures rapidement vu ce que j’avais subi la veille. (Si j’avais déjà du mal à me défendre contre une étudiante, j’étais mal barrée pour la suite). Bébé était dans les courbes. Quelques jours plus tard, scanner du bassin : quelques minutes d’examen suivies d’une heure d’attente pour qu’on vous remette des feuilles avec des chiffres. Je vois qu’une de mes mesures est classée dans la case ‘pathologique’ et je comprends que même si j’ai de grosses fesses, mon bassin est étroit. Et je comprends que le choix ne m’appartient plus, que ça sera une césarienne programmé. Et je suis soulagée.

Alors quand les gens me demandent, plus que par politesse, comment s’est passé mon accouchement, je leur dis que c’était une césarienne. Ils ont l’air désolé pour moi mais paraissent satisfaits de l’explication du siège. Sauf que parfois j’ajoute « j’ai pas vraiment accoucher, j’ai eu une césarienne« . Dans ma tête’ accoucher par césarienne’ c’est comme ‘allaiter au biberon’, un abus de langage pour rassurer certaines mères. Même si je ne juge absolument pas les mères à qui ça arrive, je me condamne moi-même. J’ai beau avoir été contente d’avoir ma césarienne puisque c’est ce que je souhaitais, j’ai le syndrome de l’imposteur. Je culpabilise parfois en me disant que si Putois était en siège c’est parce que je voulais une césarienne. Je ne me sens pas entièrement mère parce que je n’ai pas connu les contractions (pourtant les douleurs post opératoires douillent aussi). J’ai beau m’offusquer du besoin de souffrir pendant l’accouchement, j’ai toujours l’impression de m’excuser de ma césarienne. Et puis en lisant l’autre jour le témoignage de son accouchement voie haute sur A dada et au dodo, j’ai eu envie d’en parler aussi. D’en parler aussi par rapport aux regards qu’on porte sur ce mode d’enfantement. On entend des témoignages difficiles et d’autres rassurants, mais quand est-il quand la césarienne est un choix? Pourquoi faut-il en baver pour mettre au monde? Et si mon bassin avait eu des mesures normales et que j’avais eu le choix? Aurais-je été une mauvaise mère dès le départ si j’avais choisi la césarienne?

Calin&RisetteAccouchement

 

Publicités

55 réflexions sur “De l’inavouable vérité sur mon accouchement

  1. Ah ah comme toi, les cours de préparation à l’accouchement m’ont moins rassurés que je l’aurai voulu. Bébé en siège decompleté, VME inefficace mais bassin assez large, j’ai accouché par voie basse (j’étais contente, moi je redoutai la césarienne !). La péri n’a pas complètement fonctionné, et je n’ai pas été dispensée de l’épisio ! Le plus important c’est pas l’accouchement, mais ce qui suis ! Et puis chacun le vit comme il veut et comme il peut ! 😉

    J'aime

    • Je crois que c’est pour ça qu’il font les cours d’accouchement à la fin de la grossesse, pour qu’on ne puisse plus changer d’avis XD
      T’as bien raison, on fait comme on peut. Moi j’ai eu ce que je voulais mais c’était pas une partie de plaisir non plus. En fait les accouchements c’est pas rigolo (mais je suis sure qu’ils ont dû me le dire à la préparation).

      J'aime

  2. Tu n’es pas une sous-maman pour un accouchement par césa. Première chose.
    Ensuite ton choix (qui n’en était pas un) de césa est étonnant pour MOI. Je voulais accoucher par voie basse et j’aurais été très déçue d’accoucher par césa ou même grâce à une ventouse. C’est mon choix à MOI, MON ENVIE. Par contre je savais que j’allais opter pour la péri, je vois pas l’intéret de souffrir pendant des heures…Mais je ne juge pas celles qui rêvent d’un accouchement sans ou d’un accouchement dans l’eau ou autres. C’est tellement personnel que je ne comprends pas les jugements. Je trouve ça magique de sortir son bébé soi-même de son ventre maintenant si toi tu préfères la césarienne, pourquoi te critiquer? C’est TON accouchement! En revanche ce qui m’hérisse le poil c’est les césa de convenance pour les médecins…là oui je proteste!

    J'aime

    • Eh tu me crierais pas un peu dessus TOI ! XD
      Ben je ne juge pas non plus, même les femmes qui ont eu une césarienne 😉 Peut-être un peu celle qui veulent des trucs qui pourraient mettre en danger la vie du petit quand même. Oui je suis contre l’accouchement au dessus d’un volcan en ébullition, je le dis haut et fort!
      Cela dit, ça ne m’empêche pas de me juger moi, c’est bizarre hein.
      Mais tu vois je ne me sentirais pas capable d’aller chercher mon bébé moi-même, après une fois en situation je dis pas.
      Mais je suis d’accord avec toi, c’est vraiment con de priver une maman de ce qu’elle veut pour une partie de golf qui n’attend pas (en même temps le golf, c’est tellement dépendant de la météo qu’il faut saisir l’opportunité quand il y a une éclaircie).
      (Je t’ai fait un commentaire complétement con mais au moins ça change)

      J'aime

      • Si je CRIE! JFAIS CE QUE JVEUX d’abord! On est souvent plus dure avec soi que n’importe qui d’autres. Ce déferlement de commentaires bienveillants (merci la sélection hellocoton ^^ )(d’ailleurs félicitations pour cette sélection même si en fait tu n’as fait qu’écrire un super billet) te montre bien que la plupart des mamans sont compréhensives. M’enfin apparemment si je veux accoucher en haut d’un volcan, tu serais pas d’accord….vilaine 😛

        J'aime

      • Ouip c’est chouette cette sélection, même si j’ai à peine le temps de répondre à tout les commentaires.
        Le secret de mon succès c’est d’avoir mis le mot vagin dans mon texte et trois fois le mot ‘fesses’. Le cul c’est toujours vendeur.
        Je crains en effet que si tu accouchais en haut d’un volcan je ne lise plus jamais ton blog…. on a tous une limite à notre sens de la tolérance!

        J'aime

  3. Quand bien même tu l’aurais choisie, la césarienne, ça aurait été ton choix et n’aurait regardé que toi, et puisque ça aurait été ton choix tu l’aurais certainement très bien vécu! Pour ma part j’avais très peur d’une césarienne, d’ailleurs mon bébé a été en siège un bon moment mais ouf a fini par se tourner. J’ai une phobie de l’hôpital, des opérations, aiguilles, actes médicaux divers et du coup je ne voulais pas non plus de péri. Rien que de penser à l’aiguille et à l’acte me faisait pleurer. Par contre je n’ai pas échappé à l épisio!

    J'aime

    • Tu n’as pas mal après une césarienne, sauf évidement si tu bouges, si tu ris ou tousses … mais si tu restes tranquillement au lit toute la journée comme toutes les jeunes mères, pas de souci! XD
      Moi je suis très craintive par rapport aux aiguilles. Pour la péri je pensais que ça serait plus facile à vivre vu qu’il y avait les contractions et que tu veux que ça s’arrête. En fin de compte, j’ai eu une anesthésie sans contraction mais c’était « moins pire » que ce que j’avais redouté!
      Par contre la pose de perf a été une horreur, l’anesthésiste m’a déchiqueté la main avant de piquer l’autre. Mais il parait qu’on a aussi des perf par voie basse….

      J'aime

      • Je confirme la perf pour les voies basses … c’est le truc qui m’a « traumatisé » : 1- je déteste les prises de sang, 2- l’étudiante m’a raté les deux mains (j’ai des veines très fines) avant qu’une sage femme me pose la perf au poignet …
        Et alors que c’est le premier truc que j’aurais voulu enlever après l’accouchement, il faut attendre la première urine après la péridural !!!!
        Je peux te dire qu’il ont rarement vu une patiente se lever aussi vite pour aller au toilette XD

        J'aime

      • ouaip j’avais eu un cathéter d’entrée au cas où mais sans perf reliée. J’ai pas aimé non plus! enfin bon césarienne, voie basse, péri, pas de péri etc… Je pense que c’est rarement une partie de tagada tsoin tsoin tout ça!

        J'aime

  4. Je suis assez d’accord avec les commentaires précédents : certes tu as eu une césarienne parce que bébé en siège et coup de bol, ben c’est ce que tu voulais !!!!
    Dans ce cas, je dit tant mieux !!! Un bel accouchement, c’est celui qui convient à la maman.
    J’ai accouché par voie basse et j’aurais probablement été un peu triste d’une césarienne … Par contre, j’ai accepté la péridurale avec bonheur, à peu près au stade de dilatation que je m’étais fixée :-). J’ai eu un accouchement long (21h entre la perte des eaux et la délivrance), mais j’ai eu les sensations que je voulais bien subir, donc, j’ai adoré et je recommence sans problème ^^.

    Par contre, je suis contre la césarienne de convenance, que ce soit coté parturiente ou coté médecin, parce qu’il faut savoir qu’une césarienne peut compliquer les choses pour un prochain accouchement et qui sait, peut-être qu’un jour une personne qui souhaitait une césarienne voudra finalement tenter la voie basse .. 😉

    J'aime

    • Eh ben 21h! (mais tu vois, ça suscite plus le respect qu’une césarienne qui dure quelques minutes).
      N’empêche que c’est chouette que tu aies pu avoir l’accouchement que tu souhaitais, mais là tout de suite je préfères ma place XD
      C’est clair qu’une césarienne complique les choses et fragilise ton utérus. Ils recommandent d’ailleurs un certain délais entre les bébés et pas plus de trois. Mais je préfèrerais avoir le choix quand même (et peu importe la position du bébé). Après je comprends aussi qu’on ne l’ai pas.

      J'aime

  5. Je crois que l’idée « une mère qui accouche par césarienne est une moins bonne mère » (car moins impliquée) est un très vieux préjugé : ma mamie a accouché par césarienne (pas le choix) et on lui avait demandé « mais votre enfant, vous l’aimez quand même ? », mais tu vois ça date, et il s’agit vraiment d’une vieille idée totalement fausse et non fondée !
    Je suis persuadée qu’on aime autant son enfant si on a accouché par césarienne. Avoir souffert pendant des heures ne fait pas une meilleure mère, ni une moins bonne. Tu n’as RIEN à te reprocher, à mon sens. Même si tu avais choisi la césarienne de convenance, ça ne me choquerait pas du tout, c’était ton droit. Et personnellement, si je peux accoucher par césarienne, je préférerais largement ! Et pourtant j’ai toujours rêvé d’être maman, donc pour moi l’accouchement et l’instinct maternel ne sont pas liés.

    Aimé par 1 personne

    • Bon ben si ça remonte déjà au temps de nos grands mères !
      En fait l’accouchement c’est la première rencontre avec le bébé, on a tellement envie que tout soit parfait. Enfin dans l’inconscient collectif parce qu’en vrai….
      Disons que je pense que c’est aussi quelque chose qui effraye, c’est donner la vie mais c’est aussi risquer la sienne mine de rien. Du coup on sublime ça comme on peut en essayant de rendre ça magique ou alors en médicalisant ça.

      Aimé par 1 personne

  6. 3 enfants, 3 césariennes. Pas de césarienne de convenance sauf la 3eme car 2 césas = les suivantes automatique. Oui, j’ai accouché, oui j’assume totalement . Le principal étant que la maman et le bébé aillent bien, les quant dira t »on, on s’en fout !

    J'aime

  7. J’étais comme toi pour mon premier accouchement, je rêvais secrètement d’une césarienne. Ma famille me prenait pour une folle mais moi j’avais trop peur. Peur d’avoir mal, peur de ne pas assurer etc.
    Pour finir, j’ai accouchée sous péridurale par voie basse. Tout c’est merveilleusement bien passé. Ensuite, pour mon deuxième accouchement, je ne voulait plus du tout d’une césarienne évidemment mais d’un accouchement par voie basse avec péridurale.
    Libellule en à décidée autrement, elle venait tellement rapidement que la péridurale n’était pas possible.
    J’ai hurlé et pleuré, j’ai supplié aussi, je ne voulais pas, je voulais tout annuler et la renvoyer d’où elle venait !

    Moi je ne suis pas pour et pas contre la césarienne de convenance (je savais même pas que ça existait :p )
    Chaque femme doit faire comme elle le sent. Je n’aime pas du tout qu’on quelqu’un fait sentir une femme coupable parce qu’elle choisit la péridurale ou autre…

    Au final on est toutes des mamans 🙂

    J'aime

    • Ton témoignage est rassurant. Comme quoi c’est normal d’avoir les chocottes et d’y arriver quand même.
      J’ai toujours eu l’impression que mon bébé ne passerait pas ou que je n’arriverais pas à pousser.
      J’imagine la panique quand on annonce pas de péri (bon et après la panique, quand faut y aller, faut y aller!).

      Aimé par 1 personne

      • Bien sûr que c’est normal… comme tu dis quand on voit la taille de la tête, hum hum… lol j’entendais dire partout que c’était la pire des douleurs et tout.
        Olala à fond, la panique était passée quand Libellule était dehors lol bon heureusement que ça a été vite ! 😀

        Aimé par 1 personne

  8. Ah la la, comme ça me rappelle de « drôles » souvenirs tout ça… je voulais un accouchement des plus naturels, à la mater, mais plutôt en salle « nature » et sans péri… j’attendais avec hâte le peau à peau et la mise au sein… et bien sûr rien ne s’est passé comme prévu… déclenchement, qui n’a pas fonctionné… et certainement réaction étrange au tampon… on ne m’a jamais vraiment dit ce qu’il s’était passé… bref, après de longues heures de souffrance dans la baignoire, la SF a décidé de passer en salle d’accouchement et de percer la poche des eaux, donc péri obligatoire!! j’avoue que là, je l’ai vraiment appréciée… et après encore quelques heures, bébé ne descendait pas…. donc césa en urgence! Sur le coup, j’étais soulagée car j’avais peur de l’épisio… le séjour à la mater aussi s’est bien passé… on est prise en mains, entourée… même si je ne pouvais pas m’occuper de ma fille car perf pendant 4 jours!!! mais c’est après que ça a changé… j’ai eu de plus en plus de mal à digérer cette césarienne IMPOSEE (même si tout le monde m’a dit qu’au moins on était encore là toutes les deux car elle bradycardait….) et ça commence seulement à être mieux dans ma tête… au bout de 3 ans et demi!!!
    Pour moi je n’ai pas vraiment accouché, je n’ai pas assez travaillé, souffert bref je ne mérite pas ma fille…. j’a toujours le sentiment de ne pas savoir ce que c’est d’accoucher!
    En plus, pas de peau à peau, pas de tétée aussitôt… car je suis remontée dans ma chambre plus de trois heures après… et avec un papa en stress, seul dans la chambre vide avec un bébé hurlant car affamé…
    Alors je fais partie de celle qui hurlent quand on me dit « tu as eu de la chance d’avoir une césa »… et bien non, pas du tout
    Mais voilà, chacune de nous ressent et voie les choses différemment!
    Je voulais mettre ce commentaire car ça me fait du bien de partager…

    J'aime

    • Et ben je te remercie d’avoir partagée ton expérience.
      Mais tu vois, j’aurais envie de t’engueuler (gentiment) en te disant que tu as vraiment assuré et fait tout ce que tu as pu. Que tu as connu les contractions et les longues heures d’attentes. Que la césarienne d’urgence est surement traumatisante par la notion d’urgence et la panique qui en découle. Que du coup tu as surement connu tellement de tumultes émotionnels que ça vaut bien un accouchement voie basse. Que la culpabilité de ne pas être là pour accueillir les premiers moments de vie est inutile, puisque l’important à ce moment là c’était tout le reste de la vie.
      Je t’engueulerai bien de te rajouter de la souffrance en plus de tout ça.
      Mais je te comprends et je comprends ta déception. Même si ton histoire va totalement à l’inverse de la mienne (mais tu vois, qu’on ait ou pas ce qu’on veut on trouve toujours des moyens de culpabiliser XD).

      J'aime

  9. Mon fils ne s’était pas retourné non plus… Pourtant, à l’inverse de toi, je rêvais d’accoucher, de mettre au monde ce bébé que l’on avait tant voulu. L’accouchement ne me faisait pas peur et je m’étais même conditionnée à ne pas demander la péridurale. Mais voilà, bébé en avait décidé autrement… On ne m’a pas proposé un accouchement par voie basse, on m’a de suite parlée de césarienne. Et j’ai pleuré. Pleuré de ne pas avoir l’accouchement que je m’étais imaginé. Surtout que quand j’ai dit que j’allais avoir une césarienne, même ma mère m’a dit que je n’allais pas vraiment accoucher, surtout que du coup c’était programmé et que l’on connaissait la date de la venue au monde de notre fils.

    Mais voilà, j’ai donné naissance à notre fils = j’ai accouché.

    Encore aujourd’hui, quand je regarde mon fils, je repense à sa venue au monde. Et je sais que même si les choses ne se sont pas déroulées comme je l’aurais voulu, cela a permis qu’il vienne au monde de manière sereine, sans douleur (pour lui parce que même si l’accouchement ne dure que 5 minutes, les jours suivants sont plus compliqués pour maman), et surtout de découvrir son papa tranquillement. J’ai pu voir mon fils dès qu’ils l’ont sorti de mon ventre, l’embrasser tendrement et passer les 30 premières minutes de sa vie avec lui dans les bras.

    J’espère avoir un jour un accouchement par voie basse, connaitre une « vraie » contraction et me sentir plus mère ou femme parce que j’aurais accouché par voie basse. Parce que je rêve de ça. Mais si je ne dois pas avoir ce choix, ce n’est pas grave, cela ne m’empêche pas de fonder ma famille.
    Et je pense surtout que c’est la société qui fait que l’on ne se sent pas réellement mère si on n’a pas accoucher « normalement ». Mais dans mon coeur et dans ma tête je sais que je suis maman et que mon fils est la 8ème merveille du monde, venue au monde par voie basse ou non.

    J'aime

    • Merci pour ton commentaire!
      J’aime la façon que tu as eu de relativiser tout ça, d’accepter les choses même si elles n’ont pas été comme tu le souhaitais.
      J’ai l’impression qu’ils font quand même beaucoup d’effort pour l’accueil de bébé pendant une césarienne. En tout cas c’était le cas où j’ai accouché (oui, je dis quand même ‘accouché’ la plupart du temps). Je pense que pour eux une césarienne programmé n’a rien à voir avec une césa d’urgence. Mais du coup le papa a pu venir (bon ça a duré 5minutes), j’ai eu mon petit sur moi et après peau à peau avec le papa.
      Je trouve la réaction de ta mère assez dure. La mienne ça l’arrangeait que ça soit programmée. Elle habite loin et du coup comme ça elle a pu tranquillement réserver son avion. Mais par contre je tenais à garder la date surprise pour les gens, mais malheureusement ma mère a vendu la mèche !

      J'aime

  10. Coucou,
    J’ai eu beau te lire et lire les commentaires, je ne vois pas en quoi une césarienne est mauvaise ou non, de convenance ou non. Ça va peut être paraître simplet, mais le but, c’est pas de faire sortir le bébé du bide? Alors bon; même si on le fait sortir par la bouche (clairement impossible, je sais), ça ne change rien, pour ma part. C’est plutôt l’inverse qui me gonfle et me donne envie de distribuer des baffes. A celle qui refuse tout, et qui essaie d’avoir un accouchement hors-norme. Elles n’ont rien fait d’extraordinaire, faut qu’elles arrêtent de monter sur leur grands chevaux et te faire culpabiliser. Des millions de femmes ont accouché avant elles, d’autres millions de femmes vont accoucher après elles. Puis, la blague de la péridurale… « Quand tu es malade, tu prends bien un antibiotique, un doliprane ou autre pour faire passer? -Bah oui! -Alors pourquoi tu prends pas cette p**** de péridurale!!! »… A celle qui sortent que d’autres l’ont fait sans il y a des siècle, j’ai envie de leur enlever l’eau courante, l’electricité etc (bah oui, d’autres ont vécu sans aussi!).
    Tout ça pour te dire, que celles qui juge ça, sont des abruties finies, étroites d’esprit malheureusement. C’est courant chez les mères, elles croient toujours qu’elles ont fait la septième merveille du monde -ce qui est vrai pour elle ne l’ai pas pour nous!- et se dispense de leur conseils car elles font meixu que tout le monde!
    Pleins de bisous, et profite de ton bébé, ne regrette rien, tu en as pas le temps, paraît que ça grandi trop vite pour ça!

    Aimé par 1 personne

    • Ah mais quand tu es mère tu as tellement l’impression d’avoir tort et de te planter tout le temps que je pense que quand tu réussis quelque part il faut que tu le dises à tout le monde.
      D’ailleurs mon fils s’endort très bien le soir , j’ai une super méthode…. mais elle ne marchera surement pas avec tous les autres enfants (non, ça n’a rien à voir avec de l’alcool dans le bib’, je lui lis une histoire ).Mais voilà, c’est pas parce que mon fils dort (je touche du bois) que toutes les mamans qui n’arrivent pas à endormir leurs bébés sont nulles. Je me dis que parfois c’est rassurant de penser qu’on a raison mais qu’il faut pas écraser les autres non plus.
      J’ai du mal à comprendre cette volonté d’un accouchement ‘nature’ dans le sens où je ne pourrais absolument pas. Mais je la comprends parfaitement aussi dans le sens où chaque mère a une attente différente par rapport à son accouchement et l’investit différemment.

      J'aime

  11. ho ma belle, félicitation pour ce billet et pour avoir eu le courage de l’écrire. On culpabilise les mamans pour tout ! L’accouchement et la maternité ne sont pas des compétitions. On n’a pas des points « bonne maman » pour avoir accouché de tel ou tel façon, pour avoir allaité ou pas , pour faire des petits pots maison ou pas. Tu as eu l’accouchement que tu souhaitais : c’est merveilleux. Ton accouchement n’est pas un souvenir traumatique : formidable. A partir du moment où tu te demandes si tu es une mère assez bonne : tu ES une mère assez bonne. ❤

    J'aime

    • Merci pour ce commentaire rassurant Céline!
      Mais tu sais je me suis rattrapée de l’accouchement en allaitant et en faisant de la purée maison… quoique je n’ai pas allaité exclusivement assez longtemps et je n’ai pas toujours mis des légumes bio….ah ouais, on trouve toujours moyen de culpabiliser XD

      J'aime

  12. ah bah, moi aussi j’ai eu une césarienne (bébé ne voulait plus descendre), et j’en suis très contente. j’ai parfois l’impression d’être un ovni. Je n’ai eu mal ni pendant, ni après, j’ai même demandé l’arrêt des antalgiques. L’infirmière me prenait pour une cinglée, et bien non, je n’ai pas eu mal au ventre. La cicatrice est infime. Mon bébé et moi nous portions très bien. je l’ai eu immédiatement en peau à peau. Et 2h avec le papa et bébé avant de remonter en chambre. Les gens voudraient que je me plaignent, ben oui mais pourquoi ? Pas d’épiso, pas de déchirure, pas de ventouse plongée dans le vagin, et je devrais me plaindre. Ben non. Une naissance merveilleuse. Et ce qui fait de moi une maman, c’est de m’occuper de mon bébé, le lien entre ses yeux et les miens, les calins, les dodos l’un contre l’autre, etc…enfin tout mais passer entre les jambes, je vois pas le rapport

    J'aime

    • Ca me va bien comme témoignage!
      Moi j’ai quand même eu mal, mais bon, s’ils te donnent des antalgiques c’est quand même pas pour rien.
      Mais pareil, bébé tout de suite puis 2h après. Et je peux te dire que je suis bien contente qu’il ait été avec le papa parce que je n’aurai pas été en état physique et émotionnel de l’accueillir. C’était quand même pas une partie de plaisir non plus.
      Mais oui, devenir une maman ça se construit.

      J'aime

  13. Allez, rassures toi, tu as accouché à ta façon !

    Ici, pour Bébé 1, un siège, une césarienne programmée. Ce que je voulais, comme toi !
    Pour Bébé 2, il était retournée, j’étais déçue ! Tellement que mon gynéco m’a laissé le choix, et que j’avais choisi la césarienne… Sauf que 3 semaines avant la date, contractions, perte des eaux, et un aller rapide à la maternité ! Tout ça pour finir en césarienne d’urgence parce que bassin trop étroit… Et la césarienne d’urgence, c’est juste affreux par rapport à une césarienne de convenance…

    Et en plus, les contractions, c’est mille fois plus douloureux que de se remettre d’une césarienne !

    Alors au contraire, profite d’avoir accouché comme tu le souhaitais, en contrôlant ta douleur !

    J'aime

    • Quoi les contractions c’est douloureux et l’accouchement est pas le plus beau moment de ta vie?
      La césarienne d’urgence me fait peur . Je me dis que si mon bassin est trop juste pour un bébé en siège, c’est aussi risqué pour un bébé ‘normalement’ positionné….mais si on doit attendre que le bébé soit la tête dans ton vagin pour s’en apercevoir…

      J'aime

  14. coucou, très bon article!!
    pour ma première fille (oui j’ai réitéré récemment…ma seconde à un mois! lol) quand mon gygy m’a demander à deux mois du termes  » alors comment ca se passe?? » j’ai répondu « oooh moi?! tout va très bien! Juste le jour de l’accouchement faudra faire sans moi hein, parce que je ne serais pas là!!!  » Il m’a regardé l’air amusé et m’a dit « vous inquiétez pas tout va bien ce passer! »
    Hum hum, j’aurais du me méfier de cette phrase!! car oui, j’ai accoucher par voie basse mais dans la douleur!! et je ne me suis pas sentie plus mère pour autant! pour la faire courte: petit bassin, gros bébé (4kg600, 53 cm… le pyjama naissance qu’on avait prévu…Bah trop petit hein!). Sauf que personne ne s’attendait a ça. Le lendemain tout le monde venait me voir en étant désolé pour moi, et en me disant « si on aurait su, on aurait fait une césarienne… » ca me fait une belle jambe! merci!
    tout ça pour dire, que j’étais plus effrayer par les douleurs que j’ai fait subir (ou plutôt qu’ils ont fait subir) à mon bébé à la tête de boxeur. Bah oui parce que quand ta une meuf qui t’appuie sur le bide pour le faire sortir, plus un mec qui à sa main dans ta chatte (désolé pour les mots crus mais faut appeler un chat un chat! lol) jusqu’au coude pour faire une manœuvre pour la mettre mieux dans l’axe de la sortie, bah oui sa laisse de sacré trace sur bébé les 1er jour!! elle était tellement déformé que j’ai même cru qu’elle était trisomique tellement elle était enfler de partout, la pauvre!!

    Alors je peux te dire ne culpabilise pas, tu es maman et une vrai et qui certes à eu une césarienne (« certes » aux yeux de la majorité) mais pour le bien de son bébé. Et être une maman n’est ce pas se préoccuper du bien de nos bébé??

    J'aime

    • Merci pour ton témoignage (un peu flippant quand même).
      J’espère que ça s’est passé plus facilement la deuxième fois.
      C’est vrai que je me demandais toujours comment irait le bébé. Je demandais à l’anesthésiste ou à la sage femme si l’enfant ressentirait l’effet de la péri. On essayait de me réconforter en me disant que les doses qui passaient étaient infimes. En fait ça ne me rassurait pas. J’espérais aussi qu’il soit un peu anesthésié parce que franchement ça doit pas être une partie de plaisir de se faire compresser dans tous les sens.

      J'aime

  15. Bonjour, ton article m’a touché. Comme je te comprends!
    J’ai accouché par césarienne programmée il y a bientôt 3 ans suite à des antécédents opératoires et utérus déjà cicatrisé. Le gygy ne m’a pas laissé le choix (vu la taille du bébé prévu avec 3,940 kg à la naissance, c’était mieux ainsi!)
    Quand j’étais enceinte, j’ai regretté de ne pas avoir eu le choix d’accoucher normalement. Mais en regardant autour de moi, je me dis que je suis une chanceuse! Entre l’attente, les contractions, la suite avec les épisiotomies, les rdv chez le kiné pour le périné ect… Je n’aurai pas supporter tout ça!
    J’aurai aimé que mon chérichou m’accompagne pour l’accouchement comme c’était programmé mais le gygy a fait cela tellement vite, qu’il a pu voir rapidement notre babychou! Le gygy m’a tout de même demandé de pousser! Là je me suis demandé si c’était pour rire! Alors peut être pour me mettre dans l’esprit d’un vrai accouchement et non dans l’esprit d’une opération landa…
    Je suis pour la césarienne de confort, on a besoin de diriger et d’être sous contrôle des choses quand on arrive au stade de l’accouchement!
    Si il y a un prochain, j’aurai de nouveau une césarienne et je serai bcp plus confiante.
    Nous sommes des mamans comme les autres qui ont porter notre bébé 9 mois comme les autres alors qu’on accouche par césarienne, par voix basse, ou autre, l’important est que le bébé et la maman soient en bonne santé!

    J'aime

    • Mais du coup, tu as poussé?!
      Moi je n’ai tellement rien sentie en dessous du champ opératoire que je n’ai pas vraiment compris à quel moment on a sorti le petit. Mais il est vrai que c’est ultra rapide.
      Chez moi le papa a pu assister. Ils le font venir une fois que l’anesthésie et le champ sont posés, juste avant d’ouvrir et il s’en va avec le bébé presque tout de suite après. Donc en gros ça a duré 5minutes pour lui. Mais a moins je l’ai vu en costume de bloc opé. et il a pu me rassurer car mine de rien, se retrouver en bloc avce un tas dinconnus masqué c’est super flippant!

      J'aime

      • Oui c’est clair je te comprends! Moi c’est mon gygy qui m’a suivie pendant toute ma grossesse qui m’a accouché, j’étais rassuré et surtout heureuse de ne pas avoir vu l’anesthésie que j’avais vu avant! (je n’avais pas du tout accroché avec elle… Rare pour moi de ne pas accroché avec les médecins)
        Enfin du coup, grâce à mon gygy, j’ai pu faire un bisou au papa avant d’entrer au bloc 🙂
        J’ai sentie quand ils ont retiré babychou (je n’avais pas mal, mais cela fait bizarre!) et c’est a ce moment là qu’ils m’ont demandé de pousser! J’ai donc poussé mais ne sentant rien, je ne pense pas que cela ait servit à grand chose lol.
        Je regrette que le papa n’est pas pu venir mais en y repensant, c’est mieux parce que babychou a avalé un peu de liquide amniotique à sa naissance et ils l’ont emmené tout de suite pour l’aspirer… Je n’ai pas eu la chance d’avoir le premier bisou!!! lol

        J'aime

  16. Moi je pense qu’au final, l’accouchement est un moyen, pas une fin. La mère que tu es et seras n’est pas déterminée par la façon dont tu as accouché… Chacune vit ça comme elle le peut, c’est ce qu’on vit après qui fait de nous des mères.

    J'aime

    • C’est pas faux!
      J’irai même jusqu’à dire que tu n’as pas tout à fait tort.
      Sauf que si j’ai bien compris, faut que je mise à fond sur le après .( Ca aurait peut-être été plus rentable de miser sur l’accouchement au point de vue temps/énergie… j’y penserai pour le suivant)

      J'aime

  17. Oh ! Quelle surprise de me voir citée ! Merci beaucoup !
    Je suis contente que mon article ait donné lieu à de nouveaux témoignages !
    Je pense effectivement qu’un héritage chrétien nous aura donné l’idée qu’il faut mériter son petit en souffrant. Mais il y a aussi le discours culpabilisant de femmes qui n’ont pas eu de césarienne/de péridurale et qui s’en sont sorties très bien et ne voient pas pourquoi les autres n’en font pas autant !
    Si avant ma deuxième grossesse j’avais mis toutes les chances de mon côté pour accoucher par voie basse, à la fin je me disais qu’une césarienne serait plus sûre. Je me voyais déjà entrer tranquillement à la maternité et éviter le dépassement de terme ! (oui parce que ça semble être ma spécialité !) Mais aussi éviter tous les risques d’un accouchement long !
    Je pense que nous sommes nombreuses à vouloir une césarienne et à ne pas oser l’avouer. Ça ne devrait pas être un tabou. On a le droit d’avoir peur pour son enfant, mais pour soi !
    Si certaines rêvent d’un accouchement très naturel en pleine mer gelée, ou à la maison avec sa meilleure amie pour aller chercher le placenta, très bien. Si elles réalisent leur rêve c’est encore mieux ! Mais moi j’ai toujours rêvé d’un accouchement à l’hôpital entourée de sages-femmes et de médecins au cas où les choses tourneraient mal !
    Finalement être une bonne maman ne dépend pas de la manière dont on met son enfant au monde, mais de l’amour qu’on lui porte au quotidien !

    J'aime

    • Tu as vu un peu la classe d’être citée au même titre que le film Junior XD
      Je lis pas mal de blog et j’ai pas toujours l’occasion de commenter TT
      Mais tu as raison sur cette notion qu’on est censé penser à l’enfant avant tout. Moi j’étais très nerveuse pendant ma césarienne (même si ça me faisait moins peur qu’un accouchement voie basse, ça me fichait quand même sacrément la trouille). Et les soignants me disaient ‘pensez à votre bébé, il va bientôt être là’. Mais en toute honnêteté, j’en n’avais rien à faire, j’avais surtout peur pour moi!

      J'aime

  18. Hey, je suis sûre que pour ton second, t’auras droit à un accouchement par voie basse avec les contractions douloureuses et tutti quanti. NANMEOH! 😉 Je t’embête, je peux comprendre ton désarroi mais en aucun cas tu ne dois te sentir juger. Il faut le mettre au monde ce bébé, et on fait bien comme on peut! Tu parles de femmes courageuses, moi je te dis qu’il en faut des tas pour subir un césarienne, pour accepter les douleurs post-op, le corps avec une cicatrice qui ne t’autorise pas toujours à bouger comme tu veux par la suite. Je suis sûre que comme moi tu as déjà lu des témoignages de ces femmes qui allaitent et trouvent que leurs seins sont devenus moches,mais elles se disent qu’au moins ils sont la preuve qu’ils ont donné la vie, qu’ils ont vécu. Ton corps à toi c’est pareil, et tu as en la preuve extérieure! Au fait, le seul truc qui me soit jamais venu à l’esprit quand on me parle de césarienne, c’est de conseiller un truc dont la SF avait un jour parlé à ma belle soeur (césarienne aussi) : pense à l’osthéo pour bébé. Il paraît que le passage par voie basse permet au corps de bébé de se mettre en place un peu mieux que quand il sort par voie haute et l’osthéo peut corriger ça en quelques minutes. Bises!

    J'aime

    • Bah c’est sur que niveau signes extérieures, la cicatrice de césarienne prouve bien que je suis mère. C’est quand même plus visible qu’un périnée tout distendu XD
      Par contre je ne te parle pas de mes seins…
      Pour l’osthéo on y est allé quand Putois était tout Petit. C’était surement bénéfique pour le bébé mais aussi pour les parents car c’était quelqu’un de très rassurant qui avait l’habitude des nourrissons (et nous étions des parents très inquiets).

      J'aime

  19. J’ai trouvé ton article touchant, comme un aveu… Alors que finalement, ce n’est pas l’accouchement qui fait la maman ! Tu as eu l’accouchement que tu voulais, alors peut-être un peu moins de stress, c’est le plus important. Moi tu vois, j’avais plus peur de la péridurale que de l’accouchement ! L’histoire de l’aiguille dans le dos, de ne pas devoir bouger, tout ça… Tu vois, on a toutes nos idées bizarres !

    J'aime

    • Je pense que la péridurale est une angoisse pour beaucoup de mamans (dont moi).
      Et puis ce côté aiguille énorme qu’on ne voit pas, y a de quoi flipper! Et ayant déjà assisté à une péri, mais du coup du côté dos, je peux te dire que ça n’était pas pour me rassurer! En fin de compte j’ai eu une rachianesthésie qu’ils ont vraiment galéré à me poser!

      J'aime

  20. Bonjour Maman Nouille,

    si je peux me permettre tu as regardé un peu trop de documentaires sur les accouchements lol Ce sont pires que des films d’horreur !

    Pourquoi culpabiliser d’avoir au fond souhaiter une césarienne ? Il s’agit de toi, ton corps, tes craintes, tes envies … Les choix de ta vie doivent se faire sur tes propres réflexions, sur ton instinct … ton entourage peut te conseiller mais non t’imposer leur point de vue.
    Le plus important est ton enfant, le fait de l’avoir porté et l’amour que tu lui donnes maintenant.

    Voix basse ou césarienne,
    Sein ou biberon,
    Inscription à l’école publique ou privée

    Es-tu une mauvaise mère parce que tu as fais un choix divergeant de celui de la majorité? Je ne pense pas.

    Voilà j’espère que ce sentiment de culpabilité se dissipe et que l’avis des autres ne soit plus un poids.
    En communiquant sur ce sujet cela permet aussi de se remettre en question sur notre conditionnement en tant que femme et mère.

    Pour finir je dirais que c’est « drôle » d’avoir plus peur d’un accouchement par voix basse que d’une césarienne (il y a quand même une incision, des points de suture, une hospitalisation plus longue …).
    Pensons-nous que la césarienne est un acte bien mieux maîtrisé que l’accouchement par voix basse ?

    xxx LiLi de Chère famille xxx

    J'aime

    • Oh oui, il a de multiples raisons de culpabiliser quand tu es mère. Je pense même que (malheureusement) ça va de pair.
      C’est vrai que le côté plus médical était plus rassurant pour moi. La peur de ne pas savoir pousser, de ne pas réussir à sortir le bébé; au moins avec une césarienne, on s’en occupe pour toi. Ce qui j’en ai bien conscience est super difficile pour certaines (puisqu’elles veulent le faire seule) est plutôt rassurant pour d’autre. Chacun investit différemment son accouchement.

      J'aime

  21. Mon Dieu! J’me suis retrouvé dans ton article ! De A à Z. La peur de l’accouchement au point de vouloir une césarienne. Les cours qui sert à rien, l’épisiotomie… La où ça diffère c’est que je n’ai pas eu une césarienne…

    Maintenant, pourquoi culpabiliser à la façon de mettre ton enfant au monde? Chacun ces choix. Et ce n’est pas à ta façon d’enfanter que l’on peut en déduire si oui ou non tu es une mauvaise mère?
    Ton bébé est en bonne santé. Il se porte très bien. Il n’est pas malheureux et ne manque de rien. Alors non, tu n’es pas une mauvaise mère. Tu es une maman extraordinaire. 🙂

    J'aime

  22. Ah ben si je suis une mère extraordinaire alors XD
    Ce n’est pas tant la culpabilité qui me dérange mais plutôt cette impression qu’il faut que je m’excuse quand j’en parle. alors après, est-ce que ça vient du regard des autres ou de mon propre jugement…surement un peu des deux!

    J'aime

  23. Pingback: Le petit bébé et la grossesse compliquée | Câlin & Risette

  24. Pingback: L’absence | Câlin & Risette

  25. Pingback: Mon tire-allaitement | Câlin & Risette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s